Info en continu

25/05/2022 10:53

Belgique : une étude flamande révèle que 51% des étrangers non européens âgés de 25 à 64 ans sont inactifs en Wallonie

Belgique : une étude flamande révèle que 51% des étrangers non européens âgés de 25 à 64 ans sont inactifs en Wallonie

7sur7 - En Wallonie, plus de la moitié (51,3 %) des étrangers non européens âgés de 25 à 64 ans ne sont ni à l'emploi, ni à la recherche d'un emploi, selon une étude menée par des chercheurs de l'UGent relayée par La Libre et Het Belang Van Limburg mercredi.




(...) L'étude montre également que sur 1,3 million de 25-64 ans inactifs en Belgique, 123.000 sont des étrangers non européens. Ceux-ci représentent donc 9,4 % de tous les inactifs du pays, alors que les étrangers non européens ne représentent que 4,6 % de l'ensemble des 25-64 ans. Ainsi, la part des personnes ayant une nationalité hors UE-27 parmi les inactifs en Belgique est plus de deux fois supérieure à leur part parmi l'ensemble des 25-64 ans.


(...) 7sur7



03/12/2022 15:21

“On se caille, hein ?” : Des députés Renaissance se plaignent de la température de 19 degrés imposée au sein de l’Assemblée nationale

“On se caille, hein ?” : Des députés Renaissance se plaignent de la température de 19 degrés imposée au sein de l’Assemblée nationale

Des députés Renaissance sont plaints de la température de 19 degrés imposée au sein de l’Assemblée nationale, rapporte Le JDD

"Ce mercredi matin dans son bureau à l’Assemblée nationale , le député Renaissance Jean-René Cazeneuve a regretté d’avoir oublié son pull : « J’ai eu froid »,confie-t-il, un brin amusé. La veille dans l’hémicycle, « deux, trois collègues sont venus me voir en me disant : “On se caille, hein ?” » abonde Maud Bregeon (Renaissance). Confrontés à la recommandation gouvernementale appliquée au Palais-Bourbon – un chauffage n’excédant pas les 19 degrés -, dans des bâtiments souvent anciens et à l’isolation défaillante, et où ils passent le plus clair de leur temps immobiles, les députés font la même amère expérience que de nombreux Français… et grelottent." Peut-on lire dans les collonnes du Journal du Dimanche.

Comme le précise le JDD, les députés font la même amère expérience que de nombreux Français, qui pour beaucoup n'auront même pas le luxe d'atteindre les 19 degrés cet hiver. 

(…) Le JDD 

03/12/2022 13:49

Coupures d’électricité : les délestages ne toucheront pas plus de trois fois les mêmes écoles, selon le ministère de l'Education nationale

Coupures d’électricité  : les délestages ne toucheront pas plus de trois fois les mêmes écoles, selon le ministère de l'Education nationale

HP -  Tenter de rassurer les familles. Alors que les écoles ne seront pas épargnées en cas de délestage cet hiver, le ministère de l’Éducation nationale a détaillé ce vendredi 2 décembre les modalités des fermetures, dans un protocole envoyé aux syndicats. Les écoles ne seront pas fermées à la dernière minute, a notamment assuré le ministère.

(...) Le ministère assure que les coupures de courant seront limitées : un seul et même établissement ne fermera pas plus de trois fois cet hiver, selon les informations de France info.

Un chiffre qui, selon le ministère de l’Éducation nationale, ne serait toutefois qu’un « ordre de grandeur », précise Le Parisien. « À cette heure, personne ne sait si une école sera fermée une, deux, trois fois voire jamais. L’idée est avant tout que ces délestages soient tournants et aient un impact limité afin de ne pas désorganiser les enseignements », précise une source au sein du ministère au journal.

(...) Huffington Post

03/12/2022 13:14

Un accord a été trouvé par l'UE, lu G7 et l’Australie pour que le prix du baril de pétrole russe soit plafonné à 60 dollars. Kiev estime que cette mesure "détruira" l'économie russe. (Vidéo)

Un accord a été trouvé par l'UE, lu G7 et l’Australie pour que le prix du baril de pétrole russe soit plafonné à 60 dollars. Kiev estime que cette mesure "détruira" l'économie russe.  (Vidéo)

Un accord a été trouvé vendredi 2 décembre par les pays de l’Union européenne, du G7 et l’Australie afin de plafonner le prix du baril de pétrole russe à dollars. Cette mesure devrait être appliquée à partir du début de la semaine prochaine.

Pour le chef de l’administration présidentielle ukrainienne, Andriy Yermak, « Nous atteignons toujours notre objectif et l’économie de la Russie sera détruite, et elle paiera et sera responsable de tous ses crimes (...)  Il aurait toutefois fallu abaisser [le prix plafond] à 30 dollars pour la détruire plus rapidement », a-t-il ajouté sur Telegram. 

Concrètement, le prix du pétrole vendu par les Russes sera plafonné à 60 dollars le baril (57 euros), un mécanisme qui entrera en vigueur lundi 5 décembre « ou très peu de temps après », ont précisé le G7 et l’Australie. Une mesure qui marquera le début de l’embargo de l’UE sur le pétrole russe acheminé par voie maritime. Ainsi, seul le pétrole vendu par la Russie à un prix égal ou inférieur à 60 dollars pourra continuer à être livré. Au-delà de ce plafond, il sera interdit pour les entreprises de fournir les services permettant le transport maritime, rapporte Le Monde.

(V

03/12/2022 12:09

Val-d'Oise : Un jeune de 13 ans entre la vie et la mort après avoir été poignardé à l'abdomen devant son collège à Sarcelles

Val-d'Oise : Un jeune de 13 ans entre la vie et la mort après avoir été poignardé à l'abdomen devant son collège à Sarcelles

CNews rapporte qu'un collégien de 13 ans se trouve actuellement entre la vie et la mort après avoir été poignardé à l'abdomen devant son collège à Sarcelles, dans le Val-d'Oise.

Vers 17h30 vendredi, à la sortie de son établissement, la victime a reçu a été frappée à l'aide d'un couteau à l'abdomen pour des raisons encore indéterminées, a relaté une source policière. 

Elève de 4e, il était arrivé dans le collège peu de temps après la rentrée, après avoir été victime d'agression dans son précédent établissement, selon une source proche de l'enquête. Il a été transporté à l'hôpital avec un pronostic vital engagé. Le suspect de l'agression, identifié comme étant un adolescent, était arrivé accompagné d'au moins deux personnes, selon les premiers éléments de l'enquête confiée aux policiers du commissariat de Sarcelles.

JMM/CNews

03/12/2022 10:29

En cas de coupures d'électricité, les feux de circulation ne fonctionneront plus, annonce BFMTV, précisant que "Les préfets pourraient demander aux Français de limiter leurs déplacements en voiture" (Vidéo)

En cas de coupures d'électricité, les feux de circulation ne fonctionneront plus, annonce BFMTV, précisant que "Les préfets pourraient demander aux Français de limiter  leurs déplacements en voiture" (Vidéo)

Une vidéo publiée par BFMTV affirme qu'en cas de coupures d'électricité cet hiver, les feux de circulation ne fonctionneront plus. La chaîne précise que dans une telle situation, "Les préfets pourraient demander aux Français de limiter  leurs déplacements en voiture". Vers un nouveau confinement lors des délestages cet hiver ? 

 

03/12/2022 08:56

Le groupe EDF confirme avoir reçu une livraison d’uranium de retraitement enrichi (URE) en provenance de Russie fin novembre

Le groupe EDF confirme avoir reçu une livraison d’uranium de retraitement enrichi (URE) en provenance de Russie fin novembre

Le géant français EDF a annoncé avoir reçu une livraison d’uranium de retraitement enrichi (URE) en provenance de Russie, mardi 29 novembre, confirme Le Monde ce samedi. Un tel échange a été possible car à l'heure actuelle, l’industrie nucléaire ne fait pas l’objet de sanctions européennes malgré l’implication de l'entreprise Rosatom dans l’occupation de la centrale de Zaporijia, en Ukraine. Il s'agirait de la prémière opération depuis le début de la guerre en Ukraine en février dernier, selon EDF. 

Contacté par Le Monde, EDF assure « continuer à appliquer strictement toutes les sanctions internationales ». De son côté, le ministère français de la transition énergétique n’a pas répondu aux sollicitations du quotidien. 

Pour information, la France est l’un des seuls pays utilisant l'énergie nucléaire à avoir fait le choix du retraitement de ses combustibles usés, qu'une seule usine, russe, est actuellement capable de « recycler », située à Rosatom, dans la région de Tomsk, en Sibérie. 

Le Monde

02/12/2022 17:27

La préfecture du Nord appelle à abandonner vos armes mais oublie le territoire de la MEL (MDN)

La préfecture du Nord appelle à abandonner vos armes mais oublie le territoire de la MEL (MDN)

MDN - C’est le dernier jour pour rendre les armes…l’Etat a annoncé un peu précipitamment une opération permettant à chacun de venir déposer les armes qu’il possède. En cause, un recensement de 2 millions (on ne sait comment il a été effectué) d’armes possédées mais non déclarées. Les pouvoirs publics vous incitent donc à vous en séparer ou les déclarer.

Cette opération est une action de plus contre la détention d’arme comme le fait de rendre plus contraignant l’inscription à un stand de tir.

7 lieux fixés par la Préfecture du Nord

Voici les lieux de dépôt des armes abandonnés et d’enregistrement simplifié choisis:

Le territoire de la Sambre Avesnois est particulièrement visé. La répartition des lieux choisis semble peu académique.

La préfecture du Pas De Calais a choisi un tout autre fonctionnement qui semble plus logique. Elle a choisi des grandes villes par arrondissement. Arras, Lens, Marquise, Saint Omer et Ecuires pour le Montreullois avaient été retenues.

qui a oublié le territoire de la MEL

Les lieux fixés pour l’opération peuvent surprendre. Certains sont situés en pleine campagne. Mais surtout, aucune ville ne se trouve sur le territoire de la métropole européenne de Lille (MEL). Hors nombre de grandes villes de la métropole lilloise sont confrontées à un ensauvagement et une criminalité prégnantes. Le classement des villes les moins sures ne fait pas référence à Roubaix située dans les dernières places? Oubliée également Tourcoing, Wattrelos. Or, ce sont là que se sont déroulés des attaques à mains armées, des blessures par arme. Il y a un mois, un salon de thé de Tourcoing subissait des tirs d’une arme lourde. Toujours dans la même ville, en mars, une fleuriste était braquée pour sa caisse. A Calais, deux hommes de Tourcoing et Wattrelos tirent sur un trafiquant de drogues. Il y a une semaine, à Roubaix était saisie un pistolet automatique par la police.

Nouvelle mesure de restriction de liberté et de contrôle

Pendant que les honnêtes citoyens français sont appelés à rendre les armes dans un contexte de criminalité toujours de plus en plus, la racaille des cités n’est pas inquiétée. La gendarmerie, particulièrement dans le Nord n’a t’elle pas des tâches plus importantes à effectuer? Sachez que pour récupérer ces armes, tous les moyens sont mis en place. La gendarmerie peut même se déplacer chez vous pour effectuer l’opération. Les forces de l’ordre se plaignent constamment de manque de moyens. Cette opération serait elle plus importante que de protéger les français dans la rue? Dans leur propre maison?

 

Toujours plus de contrôle, de moins en moins la faculté de posséder les outils utiles pour se défendre dans une société d’hyper violence qui s’accélère de jour en jour. Malgré cela, l’opération est un franc succès. Sans se rendre compte que très peu d’opérations sont menées dans les cités où des centaines d’armes dormiraient sans que leurs propriétaires ne soient inquiétées. Encore une façon d’acheter la paix sociale des cités. Tout comme les français ont porté docilement un masque ou se sont fait à de multiples reprises vacciner, ils acceptent de se démunir d’un dernier outil de défense.

Miroir du Nord Nous vous invitons à lire la tribune libre de nos collègues de Breizh info à ce sujet.

02/12/2022 16:40

La Marine française saisit plus de 4,6 tonnes de cocaïne dans le Golfe de Guinée d'une valeur de 150 millions d'euros

La Marine française saisit plus de 4,6 tonnes de cocaïne dans le Golfe de Guinée d'une valeur de 150 millions d'euros

Plus de 4,6 tonnes de cocaïne, d'une valeur d'environ 150 millions d'euros, ont été saisies par la Marine française sur un remorqueur brésilien dans le Golfe de Guinée, a annoncé vendredi la préfecture maritime de l'Atlantique. Cette opération a été conduite sur la base de renseignements transmis par l'Office Anti-Stupéfiants (OFAST) de la police judiciaire française dans le cadre d'une enquête internationale menée notamment avec les autorités brésiliennes et américaines

Le navire de 21,5 m de long faisait ainsi "l'objet d'une surveillance particulière", selon le communiqué de la préfecture maritime.

[...]

Europe 1 

02/12/2022 16:10

Valérie Pécresse visée par une enquête du Parquet national financier pour ses liens avec l'entreprise Alstom

Valérie Pécresse visée par une enquête du Parquet national financier pour ses liens avec l'entreprise Alstom

La justice a ouvert une enquête pour "prise illégale d'intérêts" à l'encontre du président de la région Île-de-France Valérie Pécresse.

Des élus ont signalé à plusieurs reprises des stock-options détenus par Valérie Pécresse chez Alstom tout en présidant l’autorité de transports Île-de-France Mobilités. 

Les élus écologistes IDFM avaient annoncé saisir la justice en février 2022, lorsque le président de la région Île-de-France était candidat à l’élection présidentielle. Anne Hidalgo, maire PS de Paris et David Belliard, adjoint EELV à la mairie de Paris avaient déclaré "penser" que Valérie Pécresse avait commis depuis son élection fin 2015 « une infraction de prise illégale d’intérêts ».

Jérôme Pécresse travaillait chez Alstom jusqu’au rachat des activités énergie du groupe par General Electric en novembre 2015. Un mois après, Valérie Pécresse était élue à la tête de la région et créait rapidement, selon Blast, une fiducie, montage aussi connu sous le terme anglo-saxon de trust, pour qu’une banque gère ce portefeuille d’actions à leur place. Depuis, IDFM a commandé près de 2,4 milliards d’euros de matériel roulant à Alstom, selon les élus écologistes.

02/12/2022 16:08

Le lanceur d'alerte américain Edward Snowden est désormais un citoyen russe à part entière, selon son avocat

Le lanceur d'alerte américain Edward Snowden est désormais un citoyen russe à part entière, selon son avocat

L'ancien agent de la CIA et de la National Security Agency (NSA) Edward Snowden a reçu son passeport russe après s'être vu accorder la citoyenneté russe par le président Vladimir Poutine au début de l'année. Selon son avocat,  Anatoly Kucherena, il a également prêté le serment requis par la loi pour devenir un citoyen russe à part entière.

M. Kucherena a noté que, puisque M. Snowden possède désormais un passeport russe, il ne peut pas être légalement extradé vers un État étranger cherchant à l'inculper, c'est-à-dire les États-Unis, où il est accusé d'espionnage et de vol de biens publics.

Pour rappel, en 2013, Snowden a divulgué un grand nombre de documents classifiés révélant les opérations de surveillance tentaculaires de la NSA, qui ciblaient les civils américains et collectaient leurs données de communication électronique et leurs enregistrements téléphoniques. Ses révélations ont lancé des débats à l'échelle nationale sur la surveillance gouvernementale et ont conduit la cour d'appel américaine à déclarer le programme de la NSA illégal.

Lorsque les fichiers divulgués ont été publiés dans un certain nombre de médias, Washington a rapidement révoqué la citoyenneté américaine de Snowden, faisant de lui un apatride de facto. Il a d'abord tenté de fuir de Hong Kong vers l'Amérique latine, mais a été bloqué lors d'une escale à l'aéroport Cheremetievo de Moscou, où il a fini par vivre pendant plus d'un mois. Il a finalement obtenu l'asile en Russie, où il est resté jusqu'à ce jour.

En 2017, Snowden s'est marié avec l'acrobate et blogueuse américaine Lindsay Mills. Leur mariage a eu lieu à Moscou. Les deux ont depuis eu un enfant, qui a automatiquement reçu la nationalité russe. Selon Kucherena, Lindsay Mills est également en train de rassembler des documents pour demander un passeport russe, notant que le processus ne prendra probablement pas trop de temps.

RT

02/12/2022 15:19

Ensauvagement : Un mois et demi après l’assassinat de la petite Lola par une ressortissante algérienne sous le coup d’une OQTF, le gouvernement n’a pas pris la moindre mesure pour éviter que des drames similaires ne se produisent à nouveau...

Ensauvagement : Un mois et demi après l’assassinat de la petite Lola par une ressortissante algérienne sous le coup d’une OQTF, le gouvernement n’a pas pris la moindre mesure pour éviter que des drames similaires ne se produisent à nouveau...

L’ensauvagement continue dans un silence assourdissant ! Un mois et demi après l’assassinat de la petite Lola par une ressortissante algérienne sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF), le gouvernement n’a pas pris la moindre mesure pour éviter que des drames similaires ne se produisent à nouveau. Résultat : les Français continuent de tomber sous les coups d’agresseurs extra-européens...

Tous les coups sont permis

La passivité du gouvernement suite à l’assassinat de Lola a adressé un message clair aux délinquants : le harcèlement quotidien et sanglant des Français peut continuer.

Cette semaine le démontre encore : Pour la journée de jeudi, en quelques heures à peine, une demi-douzaine de « faits divers » particulièrement violents ont été relatés aux quatre coins du pays, dans les métropoles comme dans des communes de quelques milliers d’habitants. C’est bien tout le territoire national qui est touché par le phénomène.

La nature de ces affaires est aussi toujours très symbolique, mettant en évidence les failles abyssales de l'État, la faiblesses de l’appareil judiciaire mais aussi l’extrême agressivité de nombreux individus présents sur le territoire français.

A Mauges-sur-Loire, par exemple, petite commune du Maine-et-Loire située à une trentaine de kilomètres à l’ouest d'Angers, une femme handicapée a été violée dans un parc par un migrant africain. Ce dernier était jusqu’à présent hébergé dans un centre de la commune. Il avait auparavant transité par le Nord et par la capitale. Retrouvé et interpellé par la police, il a été placé en détention provisoire. L’information n’a été rendue publique que le 1er décembre pour des faits survenus le 12 novembre...

Le département n’en est pourtant pas à son coup d’essai. En juillet, un Soudanais bénéficiant du statut de "réfugié politique" avait poignardé à mort trois personnes dans les rues d’Angers.

Si les campagnes de publicité contre les agressions envers les femmes mettent systématiquement des hommes Blancs dans le rôle de l’agresseur, la réalité semble plus nuancée. Le 27 novembre, à Limoges, deux Algériens en situation irrégulière âgés de 32 et 42 ans ont agressé deux jeunes femmes à la sortie d'une boîte de nuit alors qu’ils passaient en voiture. Leur demandant d’abord quel était leur tarif comme s’ils s’adressaient à des prostitués, ils les ont ensuite menacé, l’un des deux brandissant un couteau cranté... Interpellés, ils ont nié les faits alors que le couteau a été retrouvé aux pieds du passager. De plus, un test toxicologique a révélé que le chauffeur était sous l’emprise d’amphétamines. Cerise sur le gâteau : les deux hommes sont en situation irrégulière. Pourtant, pas de comparution immédiate pour eux, l’homme au couteau ne sera jugé qu’en janvier prochain...

 

Ce thème sera abordé lors de notre JT de ce soir

 

02/12/2022 15:07

Italie : un Gambien de 37 ans accusé d'agression sexuelle et de blessure à l'encontre d'une touriste américaine, l'homme est aujourd'hui introuvable

Italie : un Gambien de 37 ans accusé d'agression sexuelle et de blessure à l'encontre d'une touriste américaine, l'homme est aujourd'hui introuvable

Un Gambien de 37 ans a été accusé d'agression sexuelle et de blessure à l'encontre d'une touriste américaine en vacances à Pérouse, mais le procès s'est enlisé car l'accusé est introuvable.
 

Il a été accusé d'agression sexuelle et de lésions corporelles à la suite d'un incident survenu il y a plus de trois ans, au cours duquel il a harcelé et tenté de violer une touriste américaine. Pourtant, le procès risque potentiellement d'être bloqué et de ne jamais aboutir à un verdict, car le défendeur est introuvable. Le protagoniste de l'affaire est un homme de 37 ans originaire de Gambie, qui est accusé d'avoir tenté de violer une femme avec laquelle il avait échangé quelques mots dans la soirée. Selon le journal en ligne PerugiaToday, l'histoire en question se serait déroulée dans une zone non loin du centre historique de la capitale de l'Ombrie, il y a plus de trois ans.

[...]

L'affaire est ensuite passée dans la salle d'audience, mais un premier contretemps est immédiatement apparu : s'il est vrai que la victime est entre-temps rentrée aux États-Unis, l'audience prévue ces derniers jours a été reportée parce que les recherches menées pour retrouver l'agresseur présumé n'ont donné aucun résultat positif, du moins pour l'instant. Personne ne sait où il se trouve pour le moment, apparemment. Ainsi, la procédure judiciaire, désormais temporairement bloquée, risque de s'enliser définitivement.

Giornale

02/12/2022 14:31

Viktor Orban accuse l'Europe de bloquer des fonds de soutien destinés à la Hongrie pour “des raisons politiques évidentes”, notamment la politique migratoire de Budapest et son opposition aux sanctions contre la Russie

Viktor Orban accuse l'Europe de bloquer des fonds de soutien destinés à la Hongrie pour “des raisons politiques évidentes”, notamment la politique migratoire de Budapest et son opposition aux sanctions contre la Russie

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a accusé vendredi l'Union européenne de bloquer des milliards d’euros de fonds de soutien destinés à la Hongrie pour “des raisons politiques évidentes”, comme la politique migratoire de Budapest ainsi que son opposition aux sanctions imposées contre la Russie après son invasion de l’Ukraine en février dernier.

“Sur quelques sujets fondamentaux, il existe des divergences de vue entre l’UE et la Hongrie... et c’est pour cette raison que (Bruxelles) n’aime pas le gouvernement hongrois”, a notamment affirmé Viktor Orban. Bruxelles “exige l’ouverture de nos frontières aux migrants, mais nous le ne ferons pas, l’introduction dans nos écoles de leur propagande sexuelle, mais nous ne le ferons pas”, a-t-il dit. Bruxelles “exige aussi notre soutien inconditionnel aux sanctions et à la guerre (contre Moscou), mais ça non plus, nous ne le ferons pas”, a-t-il prévenu. “Même si les bureaucrates de Bruxelles sont injustes à l’égard de la Hongrie en posant toujours de nouvelles conditions, nous devons nous efforcer de parvenir à un accord” avec l’UE, a ajouté le dirigeant sur un ton ferme.

7sur7 / Flickr

02/12/2022 14:05

La ville de Bordeaux victime d'une prolifération de rats affectant les commerces alimentaires

La ville de Bordeaux victime d'une prolifération de rats affectant les commerces alimentaires

Les rats sont entrés dans Bordeaux ! La cité girondine est victime d’une prolifération de rats affectant les commerces alimentaires où les rongeurs peuvent être aperçus dans les étals de légumes. La majorité EELV estime que c’est aux habitants de mieux gérer leurs déchets pour éviter d’attirer les rats et la mairie ne financera pas une action pour les éliminer…

Pour Jean-Baptiste Thony, conseiller municipal délégué à la propreté, «les rats sont indispensables dans les villes», et sans eux, «les égouts se boucheraient quasi instantanément». Selon lui, «exterminer les rats serait contre-productif pour la salubrité en ville», car cela pourrait causer «des difficultés sanitaires par la suite».

De son côté, l'élu d'opposition Nicolas Perreira souligne les risques sanitaires de a prolifération de ces animaux, car «la nuit les rats peuvent aller dans les étals de légumes», fait qu'il a pu observer en personne, les rendant impropres à la consommation, sans que cette dégradation soit identifiable...

Le Figaro

 

02/12/2022 12:08

L’énergie éolienne : Entretien avec Sioux Berger romancière : « L’objet de ce roman est de lancer l’alerte, et non de remplacer le travail des chercheurs »

L’énergie éolienne : Entretien avec Sioux Berger romancière : « L’objet de ce roman est de lancer l’alerte, et non de remplacer le travail des chercheurs »

Sioux Berger ne semble pas, de premier abord, la plus disposée pour parler éoliennes. Ecrivain, cette Auvergnate a un amour particulier pour la nature. C’est dans ce cadre qu’elle va s’intéresser à l’implantation d’éoliennes près de chez elle. Alors, elle a, comme qui dirait, mené l’enquête, interrogé des habitants. Elle a analysé ces retours qui font froid dans le dos en matière de santé publique. Elle a décidé de publier un roman: « le prix du vent », qui de manière ludique nous plonge dans l’univers impitoyable de l’énergie éolienne.

MDN: pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs?

Mon métier, et ma passion, c’est l’écriture. Je suis l’auteure de nombreux ouvrages pratiques sur le bien-être et l’écologie ( Les chakras, Alléger votre charge mentale, Ma petite herboristerie, chez Hachette..) mais également romancière ( Les Pentes, aux éditions De Borée).  Les questions liées à l’écologie dans son sens large ( art de vivre, bien être, défense de la nature ) m’ont toujours passionnée et interpellée : peut-être est-ce parce que je suis née au cœur des volcans d’Auvergne, en pleine nature. Je suis également maman de trois garçons, je partage ma vie entre la région parisienne où je travaille, et le Cantal où je réside également. Dans Les Pentes, je décris d’ailleurs ce contraste frappant entre la grande ville, croqueuse d’énergie, et la campagne, mangée peu à peu par les champs d’éoliennes, les hangars de livraison, et les enfouissements de déchets.

MDN: dans quel contexte vous êtes-vous intéressée à l’énergie éolienne?
En 2018, j’ai été confrontée en tant que simple citoyenne à l’apparition constante et harcelante des promoteurs éoliens, sur la commune où je vis en Auvergne. Curieuse de nature, j’ai décidé d’en savoir plus car je trouvais ces pratiques étonnantes.

 « j’ai interrogé les populations »

Je me suis donc rendue sur les sites éoliens les plus proches de chez moi, dans le Cantal, et j’ai interrogé les populations. Ce sont les agriculteurs qui sont peu à peu venus à moi pour me faire part de problèmes récurrents qu’ils rencontraient sur leur cheptel, depuis la mise en route des éoliennes : cellules dans le lait, baisse des matières grasses, veaux morts nés, déséquilibre entre les naissances mâle et femelle, et comportement étrange des animaux, avec notamment refus d’entrer dans les stabulation, refus de boire, décès nombreux et inexpliqués, etc…

 « je suis restée au départ assez sceptique »

J’ai pris des notes, mais je suis restée au départ assez sceptique car les problèmes rencontrés n’étaient pas systématiques. Puis, peu à peu, j’ai mené l’enquête et j’ai décidé de publier les témoignages que je recueillais.

Je ne suis pas une scientifique, mais j’ai établi, au fur et à mesure de mes interviews des pistes de questionnement afin de lancer l’alerte : les promoteurs installent sur le territoire français des aérogénérateurs sans tenir compte de la parole des habitants. Pourtant, les relevés des laiteries, le nombre de décès d’animaux sur certains cheptels ne mentent pas. De façon empirique, j’ai par exemple pu constater que certains paramètres accentuaient le problème : nombreux câbles enterrés autour des bâtiments, phénomène d’encerclement par les éoliennes, stabulations en contrebas par rapport aux machines ainsi que présence de cours d’eau.

 J’ai recensé les témoignages recueillis dans un gigantesque tableau et j’ai été interrogée par l’ANSES à ce sujet en février 2020. Cet organisme de santé publique en a conclu qu’une étude pourrait être menée. Mais actuellement, rien n’a bougé.

MDN: présentez-nous votre ouvrage

Le Prix du vent est construit autour de deux axes : il y a tout d’abord cette histoire, mon aventure face aux éoliennes, mes découvertes successives au cours de l’enquête, les surprises que je rencontre : je m’enfonce peu à peu dans un univers... 

L'entretien à lire en intégralité sur Le Miroir du Nord 

25/05/2022
10:53
03/12/2022
15:21
13:49
13:14
12:09
10:29
08:56
02/12/2022
17:27
16:40
16:10
16:08
15:19
15:07
14:31
14:05
12:08