Info en continu

Par Valentin - 27/03/2023 14:09

Donald Trump vise "les politiciens de haut niveau au sein du gouvernement" aux Etats-Unis qu'il qualifie de "plus grande menace"

Donald Trump vise "les politiciens de haut niveau au sein du gouvernement" aux Etats-Unis qu'il qualifie de "plus grande menace"

En pleine campagne pour 2024, Donald Trump lance une charge contre les élites démocrates.

L'ancien président américain Donald Trump a donné un grand meeting de campagne dans la ville de Waco au Texas, le 26 mars. Pendant son discours, il a tancé les hauts cadres des deux partis de gouvernement aux Etats-Unis, les qualifiant de «plus grande menace» pour le pays. Isolé, l'extrait a rencontré un grand échos sur internet. 

«On m'a demandé l'autre jour [...] "Quel est notre plus grande menace ? C'est la Chine, sûr ? C'est la Russie ?". J'ai dit "Non, notre plus grande menace sont les politiques de haut niveau qui gouvernent les Etats-Unis : Mitch McConnell, Nancy Pelosi, [Chuck] Schumer, [Joe] Biden, le département de la Justice», a-t-il déclaré sous les applaudissements. 

[...]

RT France 

27/05/2023 15:04

L'Ukraine réclame des missiles allemands capables de frapper Moscou

L'Ukraine réclame des missiles allemands capables de frapper Moscou

L'Ukraine a demandé à Berlin de lui fournir des missiles à longue portée lancés par avion qui pourraient potentiellement atteindre Moscou, a confirmé samedi un porte-parole du ministère allemand de la défense.

Vendredi, le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung a rapporté, en citant deux "initiés" anonymes au sein de l'armée allemande, que l'Ukraine "veut de toute urgence" des missiles suédo-allemands Taurus. Ces munitions pourraient être placées sur des chasseurs F-16 de fabrication américaine, dont la livraison à Kiev est actuellement envisagée par plusieurs pays occidentaux.

Le président ukrainien Vladimir Zelensky aurait demandé ces missiles lors de sa rencontre avec le chancelier allemand Olaf Scholz à Berlin au début du mois. Pour l'instant, on ne sait pas si Berlin, qui a déclaré précédemment qu'il n'avait pas de F-16 à envoyer à Kiev, accèdera à cette demande.

Le rapport indique que cette demande place Berlin devant un dilemme, car certains membres du gouvernement allemand doutent que l'Ukraine puisse raisonnablement utiliser une telle arme, qui peut parcourir 500 km et est dotée d'une ogive de 500 kg. Comme Kiev pourrait utiliser le Taurus pour frapper Moscou depuis la frontière, "certains craignent que, dans une situation d'extrême nécessité, Kiev ne laisse la guerre s'intensifier de manière incontrôlée", ajoute le journal.

RT

27/05/2023 14:05

Le catholicisme en France pourrait devenir la deuxième, voire la troisième religion du pays, selon l'historien Guillaume Cuchet

Le catholicisme en France pourrait devenir la deuxième, voire la troisième religion du pays, selon l'historien Guillaume Cuchet

Selon l'historien Guillaume Cuchet, la recomposition du paysage religieux en France s'accélère, et le catholicisme est confronté à une concurrence croissante de l'islam et du protestantisme évangélique. Les enquêtes révèlent une montée de l'islam et une chute du catholicisme, avec une augmentation des personnes se déclarant sans religion. Si les tendances actuelles se maintiennent, le catholicisme pourrait devenir la deuxième, voire la troisième religion du pays à l'avenir. Cette perspective, autrefois inimaginable, est désormais envisagée par certains spécialistes.

"L’enquête confirme des tendances déjà repérées mais qui s’accentuent : la montée de l’islam (de 8 à 11 %, + 37 % en 12 ans), l’effondrement du catholicisme (de 43 à 25 %), la montée des sans-religion (de 45 à 53 %).

Si on prolonge les courbes, on voit bien le paysage qui va s’imposer. L’immigration joue un rôle croissant dans ces évolutions parce qu’elle reste massive (plus de 10 % de la population) et qu’elle recompose la religion « qui reste ». Les Français sans ascendance migratoire continuent à sortir massivement du catholicisme comme si de rien n’était. 

Dans ces conditions, si rien ne change, il n’est pas impossible que le catholicisme devienne, un jour pas si lointain, la deuxième, voire la troisième religion du pays. Ce qui était hier encore inimaginable ou considéré comme une hypothèse d’école idéologique est devenu possible, voire probable. De bons spécialistes de l’islam et du protestantisme évangélique en sont persuadés.  […] déclare notamment l'historien dans un entretient pour La Vie.

Via Fdesouche / Illustration

27/05/2023 12:32

Kevin Guiavarch, pionnier français du djihadisme, voit sa condamnation à quatorze ans de réclusion confirmée en appel

Kevin Guiavarch, pionnier français du djihadisme, voit sa condamnation à quatorze ans de réclusion confirmée en appel

La cour d'assises spéciale de Paris a rendu son verdict en appel, confirmant la peine de quatorze ans de réclusion assortie d'une période de sûreté des deux tiers pour Kevin Guiavarch, considéré comme l'un des premiers djihadistes français repentis. Son épouse, Salma O., qui comparait libre, a également vu sa peine de six ans d'emprisonnement confirmée, avec la possibilité de l'accomplir à domicile sous surveillance électronique en raison de ses efforts de réinsertion. Le Parquet national antiterroriste avait fait appel pour demander des peines plus lourdes, mais la cour d'appel a maintenu les peines prononcées en première instance.

Le Monde

 

 

27/05/2023 11:53

Twitter se retire du code de bonnes pratiques de l'UE contre la désinformation en ligne, annonce Thierry Breton

Twitter se retire du code de bonnes pratiques de l'UE contre la désinformation en ligne, annonce Thierry Breton

Dans un message sur Twitter, Thierry Breton, commissaire européen à l'Industrie, a annoncé que Twitter avait décidé de quitter le code de bonnes pratiques de l'Union européenne (UE) visant à lutter contre la désinformation en ligne. Cependant, il a souligné que les obligations de la plateforme demeuraient malgré ce retrait. À partir du 25 août, la lutte contre la désinformation deviendra une obligation légale en vertu de la loi sur les services numériques (DSA), indépendamment des engagements volontaires. Thierry Breton a averti que les équipes de l'UE seraient prêtes à faire appliquer la loi. Lancé en 2018, le code de bonnes pratiques réunit une trentaine de signataires, comprenant des géants du secteur tels que Meta, Google, Twitter, Microsoft, TikTok, ainsi que des plateformes plus petites, des professionnels de la publicité, des vérificateurs de faits et des ONG. Le code contient une quarantaine d'engagements visant à renforcer la coopération avec les vérificateurs de faits et à priver de publicité les sites diffusant de la désinformation.

Le Figaro

27/05/2023 10:39

Emmanuel Macron enregistre une légère remontée dans les sondages qui n'altère en rien son déficit de popularité

Emmanuel Macron enregistre une légère remontée dans les sondages qui n'altère en rien son déficit de popularité

Une enquête récente réalisée par BVA pour RTL révèle qu'Emmanuel Macron a bénéficié d'une augmentation de 6 points de sa popularité en un mois, portant son taux d'avis favorables à 32%. Cependant, malgré cette légère hausse, le président français reste en deçà de son niveau de popularité d'il y a un an, lors de sa réélection, avec un écart d'environ 10 points. I'étude précise par ailleurs que seulement 26% des personnes interrogées ont une opinion positive de lui.

Bien que ces chiffres témoignent d'une amélioration relative, il est important de noter que la baisse de 5 points dans le pourcentage de personnes ayant une opinion "très mauvaise" à son égard, passant de 41% à 36%, ne suffit pas à inverser la tendance négative. Par ailleurs, on observe une augmentation de 15 points dans le soutien de sa base électorale du premier tour de l'élection présidentielle, avec 85% de ses partisans qui lui sont favorables.

Dans l'ensemble, bien que cette enquête puisse être perçue comme une petite lueur d'espoir pour Emmanuel Macron, il reste confronté à un déficit significatif de popularité. Les résultats de ce sondage reflètent les sentiments mitigés de la population française envers le président.

JMM

27/05/2023 09:22

Les armes nucléaires russes déployées en Biélorussie, une menace croissante pour l'Ukraine et ses alliés ?

Les armes nucléaires russes déployées en Biélorussie, une menace croissante pour l'Ukraine et ses alliés ?

Lors d'un sommet régional à Moscou, le président biélorusse Alexandre Loukachenko a annoncé dans une vidéo diffusée sur Telegram que le transfert des charges nucléaires russes avait débuté sur le territoire biélorusse. Cette démarche, sans confirmation officielle du Kremlin, renforce les craintes d'une escalade nucléaire dans le conflit en Ukraine. Bien que Moscou n'ait jamais déployé d'armes nucléaires en dehors de ses frontières depuis 1991, la possibilité d'un déploiement en Biélorussie de stocks d'armes nucléaires tactiques russes avait déjà été évoquée par le président russe en mars. Les détails précis de ce transfert restent encore flous, avec seulement l'annonce de la signature de documents décrivant le processus de stockage des armes nucléaires russes non stratégiques dans une installation spéciale en Biélorussie par les ministres de la Défense russe et biélorusse.

Le Monde

27/05/2023 08:27

Guerre en Ukraine : Dmitri Medvedev estime que le conflit pourrait durer «des décennies»

Guerre en Ukraine : Dmitri Medvedev estime que  le conflit pourrait durer «des décennies»

Dmitri Medvedev, vice-président du Conseil de sécurité russe, a averti que le conflit en Ukraine pourrait s'étendre sur des décennies, rendant les négociations impossibles tant que Volodymyr Zelensky restera au pouvoir. Qualifiant Zelensky de «clown», Medvedev a déclaré que la Russie ne pouvait faire confiance aux dirigeants actuels de Kiev et que la nature même du gouvernement ukrainien devrait être détruite. Bien que reconnaissant que les négociations sont inévitables, il a souligné que la situation de la Russie resterait inchangée tant que ces dirigeants seraient au pouvoir.

Le Figaro

 

26/05/2023 17:24

Sabotage des gazoducs "Nord Stream" : de nouvelles pistes semblent diriger l'enquête vers l'Ukraine

Sabotage des gazoducs "Nord Stream" : de nouvelles pistes semblent diriger l'enquête vers l'Ukraine

De nouvelles pistes semblent mener à l'Ukraine dans l'enquête sur le sabotage des deux gazoducs Nord Stream reliant la Russie à l'Allemagne. Ce vendredi 26 mai, l’hebdomadaire allemand Der Spiegel a rapporté que les investigations policières se concentraient notamment sur un voilier, l'"Andromède", susceptible d'avoir servi au transport des explosifs utilisés pour le sabotage en septembre 2022 en mer Baltique. Des traces d'un explosif fréquemment utilisé ont été découvertes dans le bateau. Des métadonnées d'un mail envoyé lors de la location du voilier mèneraient également à l'Ukraine. L'enquête cherche maintenant à déterminer si l'acte a été exécuté par un commando incontrôlé ou par les services secrets ukrainiens, et s'il y a une implication de certains éléments de l'appareil gouvernemental ukrainien dans ce sabotage.

TF1info

 

 

 

26/05/2023 15:25

États-Unis : Les économistes de Goldman Sachs avertissent que le gouvernement américain pourrait se retrouver à court d'argent d'ici le 9 juin alors que les négociations sur le plafond de la dette sont dans l'impasse à Washington.

États-Unis : Les économistes de Goldman Sachs avertissent que le gouvernement américain pourrait se retrouver à court d'argent d'ici le 9 juin alors que les négociations sur le plafond de la dette sont dans l'impasse à Washington.

Le gouvernement américain pourrait se retrouver à court d'argent d'ici le 9 juin, ont prévenu les économistes de Goldman Sachs. Cette mise en garde intervient alors que les négociations sur le plafond de la dette sont dans l'impasse à Washington.

Selon leurs calculs, le 2 juin, la marge de manœuvre du Trésor dans le cadre du plafond de la dette dépassera à peine 30 milliards de dollars - le montant minimum de liquidités visé par le Trésor dans les projections antérieures relatives au plafond de la dette - et les fonds seront entièrement épuisés le 9 juin, a écrit MarketWatch vendredi.

Phillips et Krupa s'attendent à ce qu'un accord sur le plafond de la dette soit annoncé vendredi en fin de journée ou samedi. Ils estiment qu'il y a 80 % de chances qu'un accord complet soit conclu, 10 % de chances qu'il s'agisse d'une rustine à court terme et 10 % de chances que le Congrès n'agisse pas à temps, a ajouté le média.

Le gouvernement américain risque de se retrouver en défaut de paiement sur sa dette de 31 000 milliards de dollars si les législateurs ne parviennent pas à relever la limite d'emprunt fédérale. La secrétaire d'État au Trésor, Janet Yellen, a maintenu en début de semaine que le début du mois de juin était la date limite pour un défaut de paiement sur le plafond de la dette.

Reuters a rapporté jeudi que le président Joe Biden et le principal législateur républicain Kevin McCarthy se rapprochaient d'un accord sur le plafond de la dette, mais qu'ils ne s'étaient pas encore mis d'accord sur la réduction des dépenses discrétionnaires, qui financent un large éventail de programmes militaires et nationaux.3

RT / Illustration

26/05/2023 13:31

Le gouvernement envisage la création d'un service militaire volontaire pour doubler le nombre de réservistes

Le gouvernement envisage la création d'un service militaire volontaire pour doubler le nombre de réservistes

Le gouvernement prévoit la mise en place d'un service militaire volontaire d'une durée de trois à six mois dans le cadre de la loi de programmation militaire à l'Assemblée nationale. Cette initiative a pour objectif de doubler le nombre de réservistes et d'encourager les jeunes à rejoindre l'armée. Les volontaires pourraient former des "bataillons de volontaires" dans des zones où des régiments ont été fermés, servant de réserve de défense territoriale. Ils seraient chargés d'aider les populations locales, de soutenir les forces de sécurité intérieure et de participer à des missions de soutien en cas de crises civiles. Cette mesure contribuerait à renforcer la résilience nationale et permettrait d'atteindre l'objectif d'un réserviste pour deux militaires actifs. Après leur service, les volontaires pourraient intégrer des régiments de réservistes avec des missions plus opérationnelles telles que la protection des postes de commandement.

Europe 1

26/05/2023 12:48

69% des Français se disent préoccupés par la question de l'immigration, selon un sondage

69% des Français se disent préoccupés par la question de l'immigration, selon un sondage

Selon un récent sondage BVA Opinion pour RTL, 69% des Français se disent préoccupés par la question de l'immigration. Bien que l'immigration ne soit pas une priorité absolue pour la majorité des sondés, se classant au sixième rang (24%) derrière des préoccupations telles que le pouvoir d'achat (56%), la santé (38%) et la sécurité (32%), 68% d'entre eux se déclarent favorables au projet de loi sur l'immigration porté par l'exécutif. Certaines mesures proposées obtiennent même une adhésion allant jusqu'à 90%, comme la facilitation des expulsions des étrangers condamnés pour crimes ou délits.

La perception de l'immigration varie parmi les sondés, avec 67% estimant qu'il y a "trop d'immigrés" en France, tandis que seulement 43% considèrent l'immigration comme "une chance pour la France". Toutefois, une majorité (60%) reconnaît que les immigrés sont victimes de discriminations.

Environ 90% des sondés sont favorables à la facilitation des expulsions des étrangers condamnés pour des crimes ou délits punis de 10 ans d'emprisonnement ou plus. De plus, 73% des participants sont en faveur de la tenue d'un référendum sur la question de l'immigration, et 66% souhaitent des conditions plus strictes pour le regroupement familial. Parmi les points d'accord, 68% soutiennent également la régularisation des travailleurs sans papiers dans les secteurs en tension, tandis que 77% sont favorables à la création d'une carte de séjour spéciale pour les professionnels de la santé et de la pharmacie diplômés en dehors de l'UE.

Le sondage révèle également une certaine méfiance envers les responsables politiques sur la question de l'immigration. Le Rassemblement National (RN) est le parti qui inspire le plus confiance (36%), suivi des Républicains (30%) et du gouvernement (28%).

TF1info / Illustration

26/05/2023 11:28

Des échauffourées éclatent entre la police et les militants écologistes en marge de l'assemblée générale de TotalEnergies à Paris

Des échauffourées éclatent entre la police et les militants écologistes en marge de l'assemblée générale de TotalEnergies à Paris

Des échauffourées entre la police et les manifestants pour le climat ont éclaté vendredi matin aux abords de la salle où se déroule l'Assemblée générale annuelle de TotalEnergies. Des gaz lacrymogènes ont été utilisés pour disperser les manifestants. TotalEnergies fait face à une coalition d'associations qui menace de bloquer l'AG et à une opposition de certains actionnaires concernant sa politique climatique. Malgré les perturbations, TotalEnergies a affirmé que l'AG se tiendrait, tandis que les actionnaires commençaient à arriver progressivement. L'association Alternatiba a déclaré qu'ils ne laisseraient pas l'entreprise s'en sortir et la considèrent comme représentant ce qu'il y a de pire en termes d'exploitation des populations et de la planète.

Dès le matin, des dizaines de manifestants ont tenté de pénétrer dans la rue devant la salle Pleyel, mais ont été dispersés par les forces de l'ordre qui ont utilisé du gaz lacrymogène. Malgré cela, un certain nombre de manifestants sont restés aux alentours de la salle, bloqués par des camions de police. Cette assemblée générale intervient à la suite de plusieurs AG tumultueuses, alors que les grandes entreprises affichent d'énormes bénéfices, notamment les majors BP, Shell, ExxonMobil, Chevron et TotalEnergies qui ont enregistré plus de 40 milliards de dollars de bénéfices ce trimestre après une année 2022 grandiose.

JMM

26/05/2023 11:23

Manifestation Les Patriotes à Paris samedi.

Manifestation Les Patriotes à Paris samedi.

Florian Philippot appelle à descendre dans les rues pour dénoncer les effets secondaires des injections contre le Covid et le silence des pouvoirs publics sur ce sujet. Le cortège partira à 14 heures de la gare RER de Port-Royal, dans le 5e arrondissement. 

 

26/05/2023 09:39

Cinq militaires mis en examen pour non-assistance à personne en danger après le naufrage d'un bateau de migrants ayant coûté la vie à au moins 27 personnes dans la Manche en novembre 2021

Cinq militaires mis en examen pour non-assistance à personne en danger après le naufrage d'un bateau de migrants ayant coûté la vie à au moins 27 personnes dans la Manche en novembre 2021

Cinq militaires du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de Gris-Nez, dans le Pas-de-Calais, ont été mis en examen pour "non-assistance à personne en danger" dans le cadre du naufrage survenu en novembre 2021 au large de Calais, lors duquel au moins 27 migrants sont morts en tendant une traversée vers l'Angleterre. Les mises en examen font suite aux enquêtes menées sur les circonstances du drame, mettant en lumière des enregistrements des communications entre les occupants de l'embarcation et les secours français, selons lesquelles de nombreuses demandes d'aide seraient restées "sans réponse".

Les investigations ont été conduites par trois magistrats de la Juridiction nationale de lutte contre la criminalité organisée du tribunal judiciaire de Paris. Au total, neuf personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'instruction pénale. Les conclusions des enquêteurs, divulguées en novembre 2022, ont souligné que l'attitude des militaires chargés des opérations de secours était susceptible de constituer une infraction pénale. Du côté des mis en cause, certains militaires auditionnés ont affirmé que les migrants appelaient souvent à l'aide sans raison réelle...

Le Monde

27/03/2023
14:09
27/05/2023
15:04
14:05
12:32
11:53
10:39
09:22
08:27
26/05/2023
17:24
15:25
13:31
12:48
11:28
11:23
09:39