Infos du jour

Par Alix - 19/09/2023 09:27

L'Ukraine engage des poursuites auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) contre la Slovaquie, la Pologne et la Hongrie pour contester leurs interdictions d'importer des céréales

L'Ukraine engage des poursuites auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) contre la Slovaquie, la Pologne et la Hongrie pour contester leurs interdictions d'importer des céréales

L'Ukraine a annoncé lundi 18 septembre qu'elle avait engagé des poursuites auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) contre la Slovaquie, la Pologne et la Hongrie pour contester leurs interdictions d'importer des céréales en provenance d'Ukraine, affirmant que ces interdictions violent les obligations internationales, mais les pays voisins soutiennent que les restrictions protègent les agriculteurs des importations bon marché, rapporte le média britannique BBC.

La ministre ukrainienne de l'économie, Yulia Svyrydenko, a déclaré dans un communiqué lundi qu'"il est extrêmement important pour nous [l'Ukraine] de prouver que les États membres ne peuvent pas interdire individuellement les importations de produits ukrainiens, et c'est la raison pour laquelle nous engageons des poursuites contre eux [la Slovaquie, la Pologne et la Hongrie] à l'OMC", ajoutant que les exportateurs ukrainiens "ont subi et continuent de subir des pertes significatives".

Un porte-parole du gouvernement polonais a déclaré que la Pologne avait l'intention de maintenir son interdiction, en invoquant l'analyse économique et le droit international, et qu'elle "n'était pas impressionnée" par la plainte déposée auprès de l'OMC. La Commission européenne, pour sa part, a souligné que la politique commerciale relevait de la compétence de l'Union européenne (UE) dans son ensemble et non de celle des États membres pris individuellement.

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a perturbé le transport maritime dans la mer Noire, obligeant l'Ukraine à chercher des voies terrestres, ce qui a entraîné un excédent de céréales en Europe centrale. Les agriculteurs hongrois, polonais, slovaques, bulgares et roumains ont protesté, affirmant que les importations de céréales ukrainiennes faussaient leurs marchés. En conséquence, l'UE a imposé des restrictions commerciales sur les importations ukrainiennes dans ces pays jusqu'au 15 septembre. La Commission européenne n'a pas prolongé l'interdiction, mais la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie ont imposé leurs propres restrictions.

BNN News / BBC

04/10/2023 10:47

La France valide la livraison de matériel militaire à l'Arménie face aux tensions avec l'Azerbaïdjan

La France valide la livraison de matériel militaire à l'Arménie face aux tensions avec l'Azerbaïdjan

En déplacement à Erevan, la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a annoncé mardi l'accord de la France pour fournir du matériel militaire à l'Arménie. Bien que le détail des équipements n'ait pas été dévoilé, Mme Colonna a insisté sur l'approche responsable de la France, évitant toute escalade. Cette décision intervient alors que l'Arménie, après avoir subi une défaite face à l'Azerbaïdjan en 2020, cherche à renforcer ses défenses face à un voisin soutenu par la Turquie et bénéficiant de revenus pétroliers conséquents. Historiquement, l'Arménie s'approvisionne en armes auprès de la Russie, mais les tensions actuelles entre Erevan et Moscou poussent l'Arménie à chercher d'autres alliés en Occident.


Euronews

 

 

04/10/2023 10:18

L'Anses instaure des restrictions d'usage pour le deuxième herbicide le plus utilisé en France, en raison de risques pour les enfants

L'Anses instaure des restrictions d'usage pour le deuxième herbicide le plus utilisé en France, en raison de risques pour les enfants

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a instauré des restrictions d’usage pour l'herbicide prosulfocarbe en raison de risques potentiels pour les enfants. Moins médiatisé que le glyphosate, le prosulfocarbe a vu ses ventes augmenter de 6 500 tonnes en 2021 à 7 400 tonnes en 2022. Appliqué principalement sur des céréales, pommes de terre et certains légumes à l'automne, sa volatilité cause la contamination de denrées de cultures non traitées, impactant notamment les produits de l’agriculture biologique.

Le ministère de l’agriculture, alerté en novembre 2021 suite à des concentrations élevées de prosulfocarbe dans l'air de la plaine céréalière d’Aunis, près de La Rochelle, a sollicité une évaluation de l'Anses sur les risques pour les riverains. L'Anses a conclu que les niveaux de prosulfocarbe dans l'air de la plaine d'Aunis ne représentaient pas de risque sanitaire. Cependant, l'exposition directe des riverains, notamment des enfants, aux gouttelettes durant les épandages est considérée comme préoccupante.

« L’Anses ne peut pas exclure, pour une exposition par voie cutanée principalement, le dépassement des seuils de sécurité pour des enfants se trouvant à moins de 10 mètres de distance de la culture lors des traitements », conclut l’évaluation. 

Pour réduire les risques liés au prosulfocarbe, l’Anses a mis en place des restrictions qui entreront en vigueur le 1er novembre. Ces mesures comprennent une réduction d'au moins 40 % de la dose maximale autorisée de prosulfocarbe par hectare. De plus, les agriculteurs devront utiliser des équipements qui diminuent de 90% la dérive lors des épandages, soit une augmentation par rapport à la norme actuelle de 66%. Les distances de sécurité lors des épandages seront également augmentées à 10 mètres (contre 5 actuellement) des habitations, et à 20 mètres si l'équipement adéquat n'est pas utilisé.

Le Monde / Illustration

 

 

04/10/2023 10:09

Espagne : les Canaries observent une augmentation de 19,8% des arrivées de migrants par rapport à la même période en 2022

Espagne : les Canaries observent une augmentation de 19,8% des arrivées de migrants par rapport à la même période en 2022

Le 3 octobre, 280 migrants, dont 278 hommes et 10 mineurs, ont atteint les Canaries à bord d'un seul bateau, marquant le plus grand nombre de passagers jamais arrivé sur l'île une seule embarcation. Ces migrants, principalement d'origine subsaharienne, ont été secourus près du port de La Restinga, sur l’île d’El Hierro. Durant cette même journée, El Hierro a enregistré l'arrivée de près d'un demi-millier de migrants, un chiffre inhabituellement élevé pour l'île. En 2023, les Canaries ont vu une augmentation de 19,8% des arrivées de migrants par rapport à la même période en 2022.

Le Monde

 

 

04/10/2023 09:01

Augmentation de 65% des interventions contre les punaises de lit en 2023, selon les chiffres de la Chambre syndicale de désinfection, désinsectisation et dératisation (CS3D)

Augmentation de 65% des interventions contre les punaises de lit en 2023, selon les chiffres de la Chambre syndicale de désinfection, désinsectisation et dératisation (CS3D)

Les interventions pour combattre les punaises de lit ont augmenté de 65% durant l'été 2023, selon les données de la Chambre syndicale de désinfection, désinsectisation et dératisation (CS3D), publiés par France info. Cette croissance est observée depuis trois ans, avec plus d'un million d'interventions en 2022, comparativement à 977.900 en 2021 et 889.000 en 2020. La CS3D souligne que cette augmentation est due à une réelle croissance du nombre de punaises de lit, et non à une simple psychose. Des sociétés de désinsectisation confirment également cette tendance, avec certaines signalant jusqu'à dix fois plus d'appels qu'à la même période l'année précédente.

Le Figaro

04/10/2023 08:27

Les États-Unis continueront de soutenir l’Ukraine pendant encore "quelques mois", annonce la Maison-Blanche

Les États-Unis continueront de soutenir l’Ukraine pendant encore "quelques mois", annonce la Maison-Blanche

Joe Biden a confirmé le soutien des États-Unis à l'Ukraine malgré les impasses budgétaires traversant actuellement le Congrès. L'assistance américaine pourra continuer pendant "quelques mois", la durée exacte étant déterminée par les besoins militaires ukrainiens et les situations sur le terrain, notamment à l'approche de l'hiver, annonce de son côté le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, John Kirby. 

Plusieurs experts ont estimé qu’un éventuel arrêt de l’aide américaine à l’Ukraine pourrait avoir un effet "dévastateur" pour l’Ukraine. Mark Cancian, conseiller au cercle de réflexion Center for Strategic and International Studies à Washington, a déclaré à l’AFP que "les troupes ukrainiennes seraient affaiblies et pourraient même éventuellement s’effondrer".

L'Express

03/10/2023 10:45

Emmanuel Macron annonce la création de 238 nouvelles brigades de gendarmerie

Emmanuel Macron annonce la création de 238 nouvelles brigades de gendarmerie

Emmanuel Macron a présenté, ce lundi 2 octobre à Tonneins, la carte des 238 nouvelles brigades de gendarmerie qui verront le jour dans chaque département, tant en métropole qu'en outre-mer. Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la Loi d'orientation et de programmation du ministère de l'Intérieur (LOPMI) du 24 janvier 2023, dotée d'un budget de 15 milliards d'euros sur cinq ans. Ce renforcement s'ajoute à d'autres mesures prises pour la sécurité, comme l'augmentation des effectifs des forces de l'ordre et la mise en place de la Police de sécurité du quotidien (PSQ). Lors de cette annonce, le président était accompagné de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et du général Christian Rodriguez, directeur de la gendarmerie nationale.

Gendarmerie

03/10/2023 10:38

Loi immigration : «Nous ferons adopter ce texte, je n’ai pas de doute», affirme Gérald Darmanin

Loi immigration : «Nous ferons adopter ce texte, je n’ai pas de doute», affirme Gérald Darmanin

Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, a exprimé son désir de collaborer avec tous les partis sur le projet de loi immigration, retardé à plusieurs reprises à cause de désaccords. Tout en espérant un ralliement de la droite, il a averti Les Républicains (LR) de ne pas aligner leur position sur celle du Rassemblement national, surtout concernant l'article 3 sur la régularisation des travailleurs sans papiers dans certains secteurs. Darmanin s'est dit confiant sur le fait que des compromis peuvent être trouvés grâce au dialogue et au respect mutuel, afin d'éviter la case "49,3".

Lire aussi : Projet de loi immigration : «S’il y a un 49.3, la conséquence sera une motion de censure» menace Éric Ciotti

Le Figaro

 

03/10/2023 09:05

L’Ukraine demande l'aide de l'Europe pour sécuriser ses exportations céréalières via la mer Noire

L’Ukraine demande l'aide de l'Europe pour sécuriser ses exportations céréalières via la mer Noire

L’Ukraine, suite à une rencontre avec les ministres des Affaires étrangères de l'UE à Kiev, appelle à un soutien européen pour sécuriser ses exportations de céréales à travers la mer Noire. Cette démarche fait suite aux menaces de la Russie envers les navires en mer Noire et aux bombardements de ports ukrainiens, ainsi qu'aux tensions avec certains pays d'Europe orientale concernant les exportations céréalières. Le ministre des Affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kouleba, a souligné l'importance de la création d'un corridor maritime sûr, à l'abri des interventions russes, pour une exportation efficace des céréales.

L'Express

 

03/10/2023 08:42

Le président tunisien Kaïs Saïed décline l'aide européenne pour les migrants, la qualifiant de « charité »

Le président tunisien Kaïs Saïed décline l'aide européenne pour les migrants, la qualifiant de « charité »

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a annoncé que la Tunisie refusait les fonds proposés par l'Union européenne dans le cadre d'un accord pour combattre l'immigration irrégulière. Malgré une aide prévue de 105 millions d'euros, dont 42 millions devaient être alloués rapidement, Saïed a rejeté cette assistance, la considérant comme de la « charité ». Il a souligné que son pays cherchait la coopération mais ne voulait pas d'une aide qui manque de respect ou ressemble à de la charité. Il a toutefois expliqué que ce refus n’était pas lié au « montant dérisoire (…) mais parce que cette proposition va à l’encontre » de l’accord signé à Tunis et « de l’esprit qui a régné lors de la conférence de Rome », en juillet.

Le Monde / Illustration

 

03/10/2023 08:26

Isère : Un élève de 16 ans crie "Allah Akbar" et menace le proviseur de commettre un attentat en cas d'exclusion

Isère : Un élève de 16 ans crie "Allah Akbar" et menace le proviseur de commettre un attentat en cas d'exclusion

Dans un lycée professionnel à Vienne (Isère), un élève de 16 ans s'est levé en plein cours et a crié «Allah Akbar» après avoir visionné une vidéo de l'État Islamique. Suite à cela, il a menacé le proviseur de commettre un attentat en cas d'exclusion. Il a été placé sous contrôle judiciaire en attendant son jugement pour «apologie du terrorisme» et «menace de commettre un crime», prévu le 16 octobre.

«Malgré les réquisitions du parquet tendant à son placement en détention provisoire dans l'attente de son procès, le juge des libertés et de la détention de Vienne l'a placé sous contrôle judiciaire avec obligation de respecter les conditions d'un placement en CEF (centre éducatif fermé, NDLR)», indique la procureure.

Le Figaro

30/09/2023 10:50

Le ministre des Armées Sébastien Lecornu voit dans la guerre en Ukraine un terrain d'opportunités pour l'industrie d'armement française

Le ministre des Armées Sébastien Lecornu voit dans la guerre en Ukraine un terrain d'opportunités pour l'industrie d'armement française

Le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, a exprimé lors du forum de l'armement à Kiev, la volonté de la France de se positionner sur le marché ukrainien de l'armement. Il a évoqué la mise en relation directe des industriels français avec l'armée ukrainienne, soulignant ainsi les opportunités offertes par le conflit en Ukraine pour l'industrie française. Abordant la reconstruction militaire post-conflit, il a mentionné les potentiels bénéfices pour les secteurs français du cyber, de l'IA, des drones, des robots, des équipements terrestres et des munitions. En cas d'apaisement des tensions, l'armée ukrainienne aurait besoin de renouveler son arsenal, offrant ainsi un marché prometteur pour les industriels français, a-t-il ajouté. «Pardon de le dire comme ça, mais il faut l'assumer», a-t-il notamment déclaré.

RT

30/09/2023 10:28

"L'immigration n'est pas une solution" : Elon Musk dénonce les ONG pro-migrant et l'immigration clandestine

"L'immigration n'est pas une solution" : Elon Musk dénonce les ONG pro-migrant et l'immigration clandestine

Il Primato Nazionale - Alors que se déroule le bras de fer entre le gouvernement de Giorgia Meloni et celui d'Olaf Sholz autour de la signature du "pacte sur les migrants", qui risque d'être une énième pitrerie d'une Union européenne qui ne semble pas décidée à résoudre sérieusement le problème de l'immigration, voici l'intervention à la jambe tendue de l'entrepreneur sud-africain et patron de X (Twitter). Elon Musk a partagé un post de RadioGenoa, une chaîne qui compte près de 200 000 followers, dans lequel on peut voir une vidéo de certaines opérations en mer d'une ONG et on explique : "Il y a actuellement huit navires d'ONG allemandes en Méditerranée qui recueillent des immigrants illégaux pour les débarquer en Italie. Ces ONG sont subventionnées par le gouvernement allemand. Nous espérons que l'Afd gagnera les élections pour mettre fin à ce suicide européen". Une référence à Alternative für Deutschland, le parti allemand du groupe européen de la Ligue et du Rassemblement national.

Le commentaire du propriétaire de Tesla et de SpaceX était sans détour : "Le public allemand est-il au courant ? Musk a dû toucher une corde sensible. D'autre part, la question du soutien aux ONG, que le gouvernement allemand voudrait même inclure dans le "pacte sur les migrants", a alimenté ces derniers jours frictions et étincelles avec le gouvernement italien. Même le compte officiel du ministère allemand des Affaires étrangères s'est donné la peine de répondre à l'homme d'affaires, qui a tenté de lancer avec la bonhomie habituelle : "Oui, et ça s'appelle sauver des vies".

Elon Musk se déchaîne contre l'immigration


Ce n'est pas la première fois que Musk s'exprime en ces termes sur la question de l'immigration. Dans une interview accordée il y a quelque temps à Nicola Porro sur Quarta Repubblica, il a mis en garde l'Italie contre l'hiver démocratique et la tentative de le résoudre en important des étrangers : "Faites plus d'enfants, sinon l'Italie disparaîtra, l'immigration n'est pas une solution". En effet, si l'on examine ses messages les plus récents, il semble que l'accent soit mis sur ce point. En plus de celui déjà mentionné sur les ONG en Méditerranée, il a posté des photos de passages illégaux aux frontières américaines, un article sur l'immigration de masse que connaît l'Europe, et surtout il s'est rendu à Eagle Pass, une ville frontalière du Texas, pour voir de ses propres yeux ce qui se passe.

Extrait traduit d'un article du Il Primato Nazionale

30/09/2023 10:06

Suède : L'armée va intervenir pour aider la police à lutter contre l'augmentation des meurtres commis par les gangs

Suède : L'armée va intervenir pour aider la police à lutter contre l'augmentation des meurtres commis par les gangs

Face à l'escalade de la violence liée aux gangs en Suède, le Premier ministre Ulf Kristersson a annoncé l'intervention de l'armée en soutien à la police. Cette collaboration, débutant la semaine prochaine, portera sur l'analyse, la logistique, la manipulation d'explosifs et le travail médico-légal. Alors que la législation sera révisée pour faciliter cette intervention militaire, cette mesure intervient après la mort de 12 personnes depuis le début du mois dans des violences de gangs, un pic de violence inédit depuis décembre 2019. La nuit dernière, deux jeunes ont été tués à Stockholm et une femme a été tragiquement tuée par une explosion à son domicile, soulignant l'urgence de la situation.

BBC / Reuters (Vidéo)

 

30/09/2023 09:56

Les États-Unis s'inquiètent d'une importante mobilisation militaire serbe près du Kosovo

Les États-Unis s'inquiètent d'une importante mobilisation militaire serbe près du Kosovo

Les États-Unis ont exhorté Belgrade à retirer ses forces de la frontière avec le Kosovo après avoir détecté ce qu'ils appellent un renforcement militaire serbe "sans précédent".

La Serbie a déployé des chars et des pièces d'artillerie sophistiqués près de la frontière avec le Kosovo après les affrontements meurtriers qui ont éclaté dans un monastère du nord du Kosovo le week-end dernier, a précisé la Maison Blanche vendredi. Ces violences, au cours desquelles un policier kosovar et trois hommes armés serbes ont été tués, ont marqué l'une des plus graves escalades de tension depuis des années entre la Serbie et l'ancienne province sécessionniste qui est aujourd'hui le Kosovo.

"Nous surveillons un important déploiement militaire serbe le long de la frontière avec le Kosovo", a déclaré à la presse John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche.

"Il s'agit d'un déploiement sans précédent d'artillerie serbe avancée, de chars et d'unités d'infanterie mécanisée. Nous pensons qu'il s'agit d'une évolution très déstabilisante", a-t-il ajouté.

AlJazeera

30/09/2023 09:38

Michel-Edouard Leclerc s'oppose à la marge obligatoire de 10% imposée sur les produits alimentaires industriels vendus par la grande distribution

Michel-Edouard Leclerc s'oppose à la marge obligatoire de 10% imposée sur les produits alimentaires industriels vendus par la grande distribution

Michel-Edouard Leclerc a exprimé vendredi son opposition à la marge obligatoire de 10% imposée par la loi sur les produits alimentaires industriels vendus par la grande distribution. Depuis 2018, cette réglementation vise à sécuriser les revenus des agriculteurs en imposant un prix de vente minimal, majoré de 10% par rapport au prix d'achat. Toutefois, M. Leclerc a pointé du doigt l'injustice de cette mesure envers les consommateurs lorsqu'elle s'applique aux produits des géants industriels comme Procter & Gamble, Unilever ou Nestlé. Il plaide donc pour une révision de cette loi, maintenue jusqu'en avril 2025 par la nouvelle législation Descrozaille, entrant en vigueur le 1er mars.

« On nous oblige à prendre une marge de 10 % sur du chocolat qu’on ne produit pas en France, sur de l’eau minérale, dites-moi comment ça arrive aux agriculteurs », a-t-il poursuivi, estimant que cette disposition « pouvait faire sens pendant les vingt ans de déflation », mais pas actuellement.

« Qu’on supprime ces obligations de marger sur des produits dont l’agriculture française ne bénéficie pas », a-t-il lancé, rappelant ironiquement « qu’il y a quinze jours on nous demandait de vendre de l’essence à perte (projet abandonné par le gouvernement NDLR) et que là on nous oblige à prendre cette marge de 10 % ».

Sud Ouest

19/09/2023
09:27
04/10/2023
10:47
10:18
10:09
09:01
08:27
03/10/2023
10:45
10:38
09:05
08:42
08:26
30/09/2023
10:50
10:28
10:06
09:56
09:38