Infos du jour

Par Valentin - 01/02/2023 11:53

Le nombre de SDF a augmenté de 130% en 10 ans, selon la Fondation Abbé Pierre

Le nombre de SDF a augmenté de 130% en 10 ans, selon la Fondation Abbé Pierre

Encore une promesse non tenue pour Emmanuel Macron 

Le nombre de personnes sans domicile en France a plus que doublé en dix ans, selon la Fondation Abbé Pierre, qui évalue leur nombre à environ 330 000 dans son rapport annuel consacré au mal-logement, présenté ce 1er février 2023.

Les personnes sans domicile ont ainsi vu leur nombre augmenter de près de 130% depuis 2012, date de la dernière étude de l'Insee à ce sujet, estime la Fondation, précisant que les «sans domicile» peuvent être des personnes sans-abri, vivant dans une habitation de fortune ou encore dans un hébergement d’urgence.

Il s’agit d’«une estimation assez conservatrice», a précisé le directeur des études de la fondation, Manuel Domergue lors d'une présentation à la presse. Ce chiffre englobe les quelque 200 000 personnes vivant en hébergement d'urgence, 110 000 migrants en centre d'accueil ou en hébergement pour demandeurs d'asile et environ 27 000 personnes sans-abri, dormant dans la rue, le métro, sous une tente ou dans une voiture.

En 2022, à l'issue du premier mandat d'Emmanuel Macron, l'ONG avait estimé à 300 000 le nombre des personnes sans domicile. «Le nombre de personnes à la rue est le même en cette fin de quinquennat qu’il y a cinq ans, il a même légèrement augmenté», avait alors déclaré Manuel Domergue.

Le président de la République avait pourtant formulé en juillet 2017 une promesse extrêmement ambitieuse, celle de ne plus voir «des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois», avant de reconnaître début 2018 qu'il avait échoué à tenir celle-ci. Emmanuel Macron avait justifié cet engagement non tenu par l’existence de «publics fragiles qui sont en dehors des politiques publiques mises en places» et une «forte pression migratoire» à cette période.

[...]

RT France 

02/03/2024 08:58

Viktor Orban ne voit aucune issue apparente pour la guerre en Ukraine, estimant que la politique européenne est "paralysée"

Viktor Orban ne voit aucune issue apparente pour la guerre en Ukraine, estimant que la politique européenne est "paralysée"

Lors du Forum diplomatique d'Antalya en Turquie, le Premier ministre Viktor Orban a déclaré qu'il ne semblait y avoir aucune solution au conflit entre la Russie et l'Ukraine, laissant ainsi la politique européenne "paralysée".

"Si vous pensez que le temps joue en faveur de l'Ukraine et de l'Occident, et que poursuivre la guerre peut apporter un succès militaire aux Ukrainiens, il est raisonnable de continuer. Si vous pensez que le temps est plutôt du côté russe, et que poursuivre la guerre apporterait plus de succès aux Russes, il vaut mieux pour les Ukrainiens arrêter maintenant. Je fais partie du deuxième camp", a notamment déclaré V. Orban.

Il a également souligné que la situation était préoccupante car de nombreux pays considèrent le conflit comme étant "notre guerre" et que "si l'ennemi s'avère plus fort ... vous appartenez aux perdants ... et il est très difficile d'expliquer comment se comporter et comment sortir d'une situation où vous perdez une guerre".

M. Orban a également abordé d'autres sujets, rappelant que bien qu'il soit souvent qualifié de "chien de Poutine" ou de "cheval de Troie", cela relevait de la psychothérapie et non d'une discussion politique. Il a également réaffirmé son engagement envers les intérêts de la Hongrie et de sa nation, soulignant l'importance de la paix en Ukraine pour assurer la sécurité des vies hongroises.

Concernant l'avenir de la Hongrie dans l'Union européenne, il a déclaré que son pays resterait toujours européen, mais a également noté les différences idéologiques croissantes entre les libéraux et les conservateurs en Europe. Il a exprimé l'espoir qu'une majorité conservatrice émerge au sein de l'UE et a souligné que les prochaines élections au Parlement européen pourraient entraîner un changement dans sa composition, avec un poids accru de la droite.

Budapest Times

02/03/2024 08:44

L'accord trouvé entre Lactalis et les producteurs de lait insuffisant pour "avoir un métier digne", estime cette agricultrice (Vidéo)

L'accord trouvé entre Lactalis et les producteurs de lait insuffisant pour "avoir un métier digne", estime cette agricultrice (Vidéo)

Malgré l'annonce d'un nouvel accord entre le géant Lactalis et les producteurs de lait, fixant le prix du lait à 42,5 centimes par litre, de nombreux agriculteurs ne sont pas satisfaits. Pour Rozenn, une agricultrice en Ille-et-Vilaine interrogée par BFMTV, ce montant ne suffit pas. Selon elle, un prix minimum de 56 centimes par litre est nécessaire pour garantir un métier digne aux producteurs de lait.

 

 

02/03/2024 08:37

Elon Musk poursuit la société de recherche en intelligence artificielle "OpenAI", estimant qu'elle s'est détournée de sa mission initiale visant à développer l'IA non pas à des fins lucratives, mais pour le bénéfice de l'humanité

Elon Musk poursuit la société de recherche en intelligence artificielle "OpenAI", estimant qu'elle s'est détournée de sa mission initiale visant à développer l'IA non pas à des fins lucratives, mais pour le bénéfice de l'humanité

Le milliardaire Elon Musk a porté plainte contre OpenAI, la société de recherche en intelligence artificielle qu'il a autrefois contribué à fonder, pour une prétendue violation de sa mission initiale visant à développer une technologie d'IA non pas à des fins lucratives, mais pour le bénéfice de l'humanité.

OpenAI, fondée en 2015 en tant que laboratoire de recherche à but non lucratif pour développer une Intelligence Artificielle Générale (IAG) open source, est désormais devenue une "filiale de facto à code source fermé de la plus grande entreprise technologique du monde", a écrit l'équipe juridique de Musk dans la plainte déposée jeudi devant le tribunal supérieur de San Francisco.

La plainte affirmait que Musk "a depuis longtemps reconnu que l'IAG représente une grave menace pour l'humanité - peut-être la plus grande menace existentielle à laquelle nous sommes confrontés aujourd'hui".

"Mais là où certains, comme M. Musk, voient une menace existentielle dans l'IAG, d'autres voient l'IAG comme une source de profit et de pouvoir", ajoutait-il. "Sous sa nouvelle direction, elle ne se contente pas de développer mais affine en réalité une IAG pour maximiser les profits de Microsoft, plutôt que pour le bénéfice de l'humanité".

Pour rappel, Elon Musk a quitté le conseil d'administration d'OpenAI en 2018 et est depuis devenu critique envers l'entreprise, notamment après que Microsoft a investi au moins 13 milliards de dollars pour obtenir une participation de 49 % dans une filiale à but lucratif d'OpenAI.

RT

 

 

 

24/02/2024 10:32

Emmanuel Macron réaffirme le soutien indéfectible de la France à l'Ukraine

Emmanuel Macron réaffirme le soutien indéfectible de la France à l'Ukraine

Le président Emmanuel Macron a réitéré son soutien sans faille à l'Ukraine dans un message publié sur les réseaux sociaux par l'Elysée à l'occasion du deuxième anniversaire de la guerre avec la Russie. E. Macron a averti le président russe Vladimir Poutine que la France ne tolérerait pas une quelconque lassitude des Européens face à la situation en Ukraine et que l'engagement de la France aux côtés de l'Ukraine ne fléchirait pas, malgré les deux années de conflit. Il a également souligné que l'issue de ce conflit serait cruciale pour les intérêts, les valeurs et la sécurité européenne.

Dès lundi prochain, M. Macron prévoit de réunir à Paris des chefs d'État et de gouvernement ou leurs représentants pour une conférence de soutien à l'Ukraine : «Cette réunion de travail permettra d'étudier les moyens disponibles pour renforcer encore la coopération des partenaires en soutien à l'Ukraine», précise le communiqué de l'Elysée.  

Pour rappel, vendredi dernier à Paris, un accord bilatéral de sécurité a été signé entre Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky pour inscrire le soutien de la France dans la durée.

CNews / illustration

24/02/2024 09:42

Hausse des "incidents graves" dans les établissements scolaires en 2022-2023

Hausse des "incidents graves" dans les établissements scolaires en 2022-2023

Selon les données du ministère de l'Éducation nationale, les "incidents graves" dans les écoles, collèges et lycées ont augmenté au cours de l'année scolaire 2022-2023 par rapport à l'année précédente. Ces incidents comprennent des atteintes à la laïcité, des actes de violence physique et verbale, ainsi que des comportements liés à la consommation de drogues ou d'alcool.

Une note officielle révèle que les écoles publiques ont signalé en moyenne 4,6 incidents graves pour 1000 élèves en 2022-2023, contre 3 l'année précédente. Dans le secondaire, les collèges et lycées ont signalé en moyenne 13,7 incidents graves pour 1000 élèves, en hausse par rapport aux années précédentes.

Les violences verbales prédominent parmi ces incidents, représentant 43% du total. Cependant, les violences physiques restent un problème significatif, en particulier dans les écoles, où elles représentent 40% des signalements. Par ailleurs, la note souligne une augmentation notable des incidents motivés par le racisme, l'antisémitisme, la xénophobie ou l'homophobie, représentant 8% des incidents dans les collèges et lycées en 2022-2023, contre 4% l'année précédente.

TF1info

24/02/2024 09:39

"On va le dégager physiquement s'il le faut" : Des agriculteurs en colère forcent les portes du Salon de l'Agriculture lors de l'arrivée d'Emmanuel Macron au Salon de l'Agriculture

"On va le dégager physiquement s'il le faut" : Des agriculteurs en colère forcent les portes du Salon de l'Agriculture lors de l'arrivée d'Emmanuel Macron au Salon de l'Agriculture

Tensions au Salon de l'Agriculture 

Le Salon international de l'agriculture, qui débute ce samedi 24 février et doit se tenir jusqu'au dimanche 3 mars 2024 à Paris, a rapidement été rattrappé par le contexte de colère des agriculteurs qui traverse la France depuis plusieurs semaines. En effet, la situation a échappé à tout contrôle ce samedi matin, avec une série d'incidents et de confrontations entre les forces de l'ordre et les manifestants. Alors que le président Emmanuel Macron se trouvait au 1er étage, des agriculteurs en colère ont forcé l'entrée, scandant des slogans hostiles à son encontre.

Dès 7h43, des dizaines d'agriculteurs s'étaient rassemblés à l'entrée de la Porte de Versailles, cherchant à bloquer l'accès au président. Peu après, des affrontements éclatent lorsque les manifestants forcent l'entrée, entraînant des bousculades avec les vigiles et des échanges de coups de poing. Face à cette escalade, les CRS sont déployés à l'intérieur du salon pour rétablir l'ordre.

Cette tension palpable survient au lendemain de l'annulation du "Grand débat" qui avait été prévu avec les syndicats agricoles par le président. Malgré les tentatives d'apaisement, le mécontentement persistant des agriculteurs vis-à-vis des politiques gouvernementales en matière agricole se manifeste de manière spectaculaire ce matin au Salon de l'Agriculture.

Arrivée tumultueuse de Macron au Salon de l'Agriculture

Emmanuel Macron a fait face à un accueil houleux dès son arrivée au Salon de l'Agriculture ce matin, où des manifestants ont brutalement forcé une grille pour pénétrer dans l'enceinte avant l'ouverture officielle. Arrivé vers 8 heures pour rencontrer les représentants syndicaux, le président a été confronté à une scène de chaos, marquée par des échanges tendus entre les forces de sécurité et les manifestants.

Le monde agricole en colère

Cette journée tendue au Salon de l'Agriculture s'inscrit dans un contexte plus large de mécontentement et de revendications de la part des agriculteurs français, qui manifestent depuis plusieurs semaines pour obtenir un meilleur revenu et moins de contraintes administratives et environnementales, au prix de concessions sur les pesticides.

BFMTV

22/02/2024 11:35

L'ancien joueur du PSG Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

L'ancien joueur du PSG Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

En détention provisoire depuis le 20 janvier 2023, le Brésilien a été reconnu coupable de viol et a été condamné à quatre ans et demi de prison.

 

Ancien joueur du FC Barcelone et du PSG, joueur actuellement doté du plus gros palmarès, Daniel Alvès ne gagnera plus de titres étant donné qu'il passera ses prochaines années en prison. En effet, il a été reconnu coupable de viol pour des faits qui remontent au 31 décembre 2022. Le tribunal a estimé que l'homme âgé de 40 ans a imposé une relation sexuelle à une femme dans les toilettes d'une discothèque de Barcelone.

Alors que le parquet espagnol réclamait neuf années de prison, Daniel Alvès ne purgera que la moitié, ayant invoqué sa forte alcoolémie comme élément explicatif, ce qui constitue une circonstance atténuante dans le droit espagnol. Cette condamnation pourrait mettre fin au sentiment d'impunité dont certaines personnalités publiques, notamment sportives, pensent jouir.

 

Franceinfo

 

 

 

 

22/02/2024 11:11

Le gouvernement dépense 16 millions d'euros pour offrir un livret sur les JO et une pièce de deux euros aux écoliers

Le gouvernement dépense 16 millions d'euros pour offrir un livret sur les JO et une pièce de deux euros aux écoliers

Alors que Bruno Le Maire a revu l'objectif de croissance française pour 2024 à 1% et qu'il cherche à faire 10 milliards d'euros d'économie, 16 millions d'euros sont dépensés dans un livret à destinations des écoliers.

 

Le gouvernement a trouvé bon de dépenser 16 millions d'euros afin d'offrir un livret explicatif aux écoliers français d'école primaire qui pourront désormais tout savoir sur les Jeux Olympiques de Paris. Le livret, intitulé « Au coeur des jeux », compile des commentaires de Gabriel Attal ou encore d'Amélie Oudéa-Castéra, qui est restée ministres des Sports en dépit de ses nombreuses polémiques. Le même livret est distribué aux élèves de CP jusqu'au CM2, ce qui lui garantit un intérêt pédagogique limité.

Le livret contient également une pièce de deux euros à l'éffigie des Jeux Olympiques grâcment offerte par le gouvernement à futurs citoyens. 16 millions d'euros pour une opération de communication dont l'utilité peut être questionnée, alors que les établissements scolaires tombent peu à peu en ruines.

 

BFMTV

 

 

22/02/2024 10:22

Selon le président du Conseil européen, la défaite de l'Ukraine mettrait en péril les « valeurs de l'UE »

Selon le président du Conseil européen, la défaite de l'Ukraine mettrait en péril les « valeurs de l'UE »

Charles Michel, le président du Conseil européen, s'inquiète d'une potentielle défaite de l'Ukraine alors que la bataille d'Avdiivka a été remportée par les Russes.

 

Lors d'un entretien, Charles Michel a laissé entendre qu'une défaite de l'armée ukrainienne n'était pas envisageable car les conséquences seraient trop lourdes pour l'Union européenne. En premier lieu, il pointe un « risque énorme pour nos valeurs ». Le dirigeant européen omet toutefois de définir quelles sont ces valeurs européennes et pourquoi elles seraient en danger si la Russie venait à vaincre l'Ukraine.

Ainsi, il n'y aurait qu'une seule solution pour les nations européennes : soutenir l'Ukraine, par tous les moyens, encore et toujours, alors que l'aide américaine est actuellement bloquée par le Congrès. Charles Michel insiste sur le fait que l'Europe doit faire plus pour l'Ukraine, malgré les efforts déjà consentis.

 

Euractiv

21/02/2024 10:28

Deux communistes entrent aujourd'hui au Panthéon

Deux communistes entrent aujourd'hui au Panthéon

Missak et Mélinée Manouchian seront aujourd'hui officiellement panthéonisés. Arméniens, communistes, résistants, Macron veut célébrer à travers eux les « Français de préférence ».

 

Missak Manouchian est mort aux côtés de vingt trois résistants communistes fusillés au Mont-Valérien le 21 février 1944. Avant cela, Manouchian, né en 1906, a échappé au génocide aménien perpétré par les Turcs à partir de 1915. Arrivé en France en 1924, il s'engage très vite dans les cercles communistes et travaille comme ouvrier. Adhérent au PCF, écrivain, poète, il s'engage dans la lutte antifasciste à partir de 1934. En février 1943, il rejoint le groupe résistant communiste FTP-MOI, aussi appelé groupe Manouchian. Arrêté en novembre 1943 après avoir perpétré plusieurs attentats clandestins, il est fusillé le 21 février 1944 au Mont-Valérien. Il entrerera au Panthéon aujourd'hui lors d'une cérémonie qui débutera à 18h30.

 

Cette panthénonisation de Missak Manouchian ainsi que celle de sa femme Mélinée rend hommage aux étrangers qui ont contribué à la Résistance. C'est aussi la reconnaissance de la résistance communiste, qui n'a été initiée qu'en 1941 lors de la rupture du pacte Molotov-Ribbentrop et l'attaque de la Russie soviétique par les Allemands. Enfin, c'est également pour Macron le moyen de célébrer un type d'homme qu'il affectionne et qu'il peine à créer alors que l'assimilation n'est désormais plus qu'un lointain souvenir : le « Français de préférence ».

 

 

 

 

 

 

20/02/2024 11:13

Émeutes après la mort de Nahel : le Centrafricain qui a fomenté la révolte à Brest condamné à douze mois de prison avec sursis

Émeutes après la mort de Nahel : le Centrafricain qui a fomenté la révolte à Brest condamné à douze mois de prison avec sursis

Un « influenceur » de nationalité centrafricaine âgé de vingt ans a été condamné à douze mois de prison avec sursis ainsi qu'à 240 heures de travail d'intérêt général pour avoir incité aux émeutes à Brest.

 

Le jeune homme, qui se présente comme un « créateur de contenu » sur les réseaux sociaux, avait relayé des vidéos sur différentes plateformes où il appelait ses coreligionnaires brestois à se soulever. Il avait notamment publié une vidéo où il déclairait ceci : « Appel à tous les frères. Ce soir, on se rassemble tous. On va faire du sale à tous ces fils de putes de keufs ». En parallèle, le prévenu administrait sur Telegram un canal intitulé « Emeutes Brest ». L'accusé centrafricain explique entre autres choses à la justice que les mortiers utilisés contre les policiers devaient servir à se faire entendre de la justice, tout en dénonçant les violences policières.

Condamné à douze mois de prison avec sursis, les juges n'ont sûrement même pas pensé au fait qu'il aurait été pertinent d'expulser ce délinquant centrafricain en lui interdisant l'accès au territoire français. Il pourra donc récidiver quand il le voudra.

 

Le Figaro

 

20/02/2024 10:43

Le Danemark veut offrir « l’intégralité de son artillerie » à l'Ukraine

Le Danemark veut offrir « l’intégralité de son artillerie » à l'Ukraine

Annonce déroutante du Premier ministre danois Mette Fredeiksen qui a annoncé que le Darnemark allait envoyer l'intégralité de son stock de munitions à Kiev.

 

Prenant en considération les demandes répétitives des Ukrainiens pour obtenir plus de munitions et plus de matériel, le Danemark a décidé de montrer l'exemple à ses voisins européens en envoyant l'intégralité de son artillerie. Les autorités danoises justifient ce choix en arguant que le problème de la livraison des armes n'est pas tant celui de la production mais plutôt celui de la volonté, car les Européens disposeraient d'armes et de munitions qui ne seraient pas nécessaires actuellement pour assurer leur défense et qui pourraient dès lors être envoyées dès maintenant vers le front ukrainien.

Le Danemark a déjà promis 8,4 milliards d'aide militaire à l'Ukraine dont 3,5 milliards d'euros depuis le mois de novembre seulement. Cette promesse danoise intervient quelques jours après la défaite des Ukrainiens à Avdiivka. Il est néanmoins possible de douter que cette annonce danoise puisse modifier le rapport de force qui s'est établi depuis désormais deux ans.

 

Euractiv

 

 

20/02/2024 10:21

Julian Assange lutte contre son extradition aux États-Unis

Julian Assange lutte contre son extradition aux États-Unis

Le destin du lanceur d'alerte australien Julien Assange se trouve entre les mains de la justice britannique, qui décidera si le créateur de Wikileaks doit être extradé aux Etats-Unis, où il risque jusqu'à 175 ans de prison.

 

L'homme de 52 ans, détenu dans les prisons britanniques depuis cinq ans déjà, pourrait subir une nouvelle étape dans sa persécution en étant extradé vers les Etats-Unis. Il serait alors jugé pour fuite massive de documents secrets et classifiés. Les documents publiés concernaient principalement des dossiers militaires sur l'action américaine menées en Irak et en Afghanistan. Des crimes de guerre et des pratiques frauduleuses avaient alors été dévoilées grâce à la fuite de ces documents.

En juin 2022, la justice britannique, après un premier refus, a finalement autorisé l'extradiction de Julian Assange vers les Etats-Unis. L'intéressé a donc déposé un recours qui sera examiné à partir de ce mardi. Si le recours est rejeté, Assange pourra porter l'affaire devant la CEDH ; si la justice lui donne raison, les Etats-Unis pourraient redéposer une demande d'extradition.

Alors que les regards sont tous tournés vers la mort d'Alexeï Navalny, dont les circonstances sont par ailleurs encore inconnues, le sort d'un lanceur d'alerte persécuté par une démocratie ne semble pas émouvoir les habituels défenseurs de la Liberté.

 

Ouest France

17/02/2024 09:36

SNCF : 150.000 voyageurs seront incapables de partir en vacances ce week-end en raison de la grève des contrôleurs, affirme le groupe

SNCF : 150.000 voyageurs  seront incapables de partir en vacances ce week-end en raison de la grève des contrôleurs, affirme le groupe

La SNCF a signalé que 150 000 voyageurs seront incapables de partir en vacances ce week-end en raison de la grève des contrôleurs, sur un total d'un million de passagers prévus. La perturbation, due à une revendication salariale des contrôleurs, a entraîné l'annulation de la moitié des trains en circulation en France pour ce week-end de vacances d'hiver. Malgré les remboursements à 100 % pour les trajets annulés, le patron de SNCF Voyageurs, Christophe Fanichet, a exprimé ses regrets quant à cette situation, déclarant que la compagnie ferroviaire n'était pas "au rendez-vous" des attentes des vacanciers français.

Le Figaro

 

 

 

 

 

01/02/2023
11:53
02/03/2024
08:58
08:44
08:37
24/02/2024
10:32
09:42
09:39
22/02/2024
11:35
11:11
10:22
21/02/2024
10:28
20/02/2024
11:13
10:43
10:21
17/02/2024
09:36