Contre-enquêtes

Contre-enquêtes - L'affaire de l'abbé Maurel : l'Eglise au banc des accusés

Publiée le 13/11/2022

En juin 1996, les habitants de Mur-de-Barrez dans l'Aveyron reçoivent d'étranges lettres anonymes dénonçant les crimes pédophiles du curé, par ailleurs directeur du collège catholique du village : un certain Jean-Lucien Maurel. Ce dernier se défend de toute implication dans de tels faits, alors qu'une atmosphère de délation envahit la commune. Trois témoignages viennent s'ajouter à ces dénonciations. L'abbé sera finalement mis en examen. Cependant, de nombreuses voix s'élèvent : pour elles, Jean-Lucien Maurel est victime d'un complot de la part du maire du village. De leur côté, les médias se pavanent dans une énième accusation dirigée contre l'Eglise catholique, coupable d'omerta sur les agissements impardonnables de ses religieux.

Contre-enquêtes : L'affaire Mis et Thiennot, coupables ou innocents ?

Publiée le 09/10/2022

Le 31 décembre 1946, le corps sans vie d'un garde-chasse est retrouvé dans la forêt de la Brenne. Un groupe de chasseurs est suspecté du meurtre. Deux hommes, Raymond Mis et Gabriel Thiennot, sont accusés de l'avoir abattu. Ils avouent, puis se rétractent, arguant avoir été victimes de violences durant leur garde à vue. Ils seront condamnés à 15 ans de travaux forcés. L'affaire va être reprise par un journal communiste, puis par l'ensemble de la presse, et les chasseurs seront finalement graciés. En 1980, un comité est créé pour que le procès soit révisé et que leur innocence soit reconnue. Mais pour certains, cette dernière est loin d'être acquise...