Le samedi politique

Le Samedi Politique avec Pierre Conesa : Les VRP de guerres

Publiée le 18/06/2022
Il y a bientôt quatre mois, le 24 février 2022, la guerre en Ukraine commençait avec l’invasion des troupes russes. Ce conflit que d’aucuns pensaient voir rapidement réglé s’éternise. Le monde actuel, perfusé d’informations (et de désinformations) en continu, suit assidûment les événements. Ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense, Pierre Conesa publie "Vendre la guerre - Le complexe militaro-intellectuel" aux éditions L’aube. Il décrypte les mécanismes médiatico-politiques autour des conflits qui secouent le monde sous les projecteurs ou dans le silence général. De la guerre au Yémen ou en Irak, en passant par le Haut-Karabagh ou l’Ukraine, l’auteur décrypte ce complexe militaro-intellectuel, pendant du complexe militaro-industriel décrit par Eisenhower. A travers les experts autoproclamés de salon comme Bernard-Henri Lévy, Pierre Conesa démonte ces bellicistes qui ont su s’imposer jusque dans les arcanes du pouvoir politique et endosser le rôle de décideurs publics. Ils définissent ainsi le bien et le mal, le fort et le faible et dictent une pensée unique qui tord les relais diplomatiques pour vendre des guerres dont ils ne subissent jamais les conséquences.

Le Samedi Politique avec Florian Philippot - L’effondrement global : le plan de l’oligarchie

Publiée le 24/09/2022

C’est sans doute le mot qui marquera le plus notre temps : Crises. C’est aussi le dernier livre de Florian Philippot, le président des Patriotes. (https://les-patriotes.fr/produit/crises/)

"Crises" au pluriel car les fronts se multiplient. Après une crise sanitaire où nos dirigeants n’ont lésiné sur aucun moyen coercitif, la guerre en Ukraine prend une nouvelle tournure depuis le 24 février. L’entrée des troupes russes sur le territoire ukrainien a coalisé un Occident démonétisé néanmoins belliqueux qui voit une aubaine pour justifier ses incuries.

Dans ce cadre, les sanctions contre la Russie, décidées par une Ursula von der Leyen déchaînée, viennent mettre le coup de grâce au secteur énergétique que les politiques nationales et européennes ont déjà mis à genou. Entre la loi sur la nouvelle organisation des marchés de l'électricité (NOME), les démantèlements et les fermetures programmées de nos centrales, l’approvisionnement électrique français est passé de leader mondial à déficitaire.

Sur le plan économique, l’UE est à la pleine et la France ne fait pas exception. L’inflation vient frapper de plein fouet la population qui voit filer ses factures quand ses salaires, eux, sont au point mort. L’euro chute quand le rouble russe, frappé de sanctions, s’est envolé dans vers des records. Pour Florian Philippot, cette monnaie unique en circulation dans des pays aux économies disparates désarme les peuples et les conduit inévitablement à la pauvreté.

Loin de s’avouer vaincu, le président des Patriotes présente ses propositions et croit au soulèvement des peuples commencé lors des vexations liées au Covid-19. Un vent de révolte pas prêt de s’éteindre.