Politique Eco

Politique & Eco n°340 avec Pierre-Antoine Plaquevent - La révolution anti-mondialiste de Poutine

Publiée le 18/04/2022
Pour ce nouveau numéro de "Politique & Eco", l'analyste Pierre-Antoine Plaquevent revient sur les origines profondes du conflit ukrainien, qui marque pour lui une réelle rupture anthropologique entre deux visions du monde, l'une libérale, l'autre conservatrice. Et la situation devrait continuer à se tendre car il en va de la survie des uns et des autres. Pierre-Antoine Plaquevent explique aussi pourquoi le covid et sa gestion ont signé la fin de l'hégémonie du mondialisme à l'anglo-saxonne. Un hégémonisme dont les armes déclarées sont la dénatalité, soit une réduction de la population mondiale pour réduire l'impact de l'humanité sur la planète. Mais aussi l'idéologie immigrationniste pour détruire les nationalités et un laissé faire de la violence pour arriver à une guerre de tous contre tous. Notre invité évoquera enfin le rôle de la Chine comme contre-modèle à la gouvernance mondiale.

Politique & Eco n°358 avec Olivier Piacentini - Quand la Chine rachètera l'Europe

Publiée le 03/10/2022

Comment et pourquoi l’Occident se fourvoie aujourd’hui ? Civilisation d’exception, il a commencé à avoir peur de lui-même en 1945, oubliant que les horreurs de la guerre sont le propre de tous les peuples, mais cette horreur-là était technicienne et utilitariste. Ayant mis l’accent sur l’économie de trente glorieuses en trente piteuses, il ne se considère plus porteur d’un message destiné aux autres civilisations. Pire encore par la mondialisation, il entend se fondre parmi les autres peuples. Désormais dépourvu de repères et porté au défaitisme, il ne s’aime pas lui-même. Son état providence lui a fait changer de paradigme, il a perdu son esprit créatif. Quelles grandes inventions industrielles depuis Maastricht ? Des réglementations ultra normatives qui s’imposent aux peuples d’Europe contre sa volonté. L’UE qui n’est que l’antichambre du mondialisme illusionne les européens et leur masque leur déclin industriel et leurs échecs militaires et diplomatiques à répétition, auxquels viennent s’ajouter les crises à répétition dont la fréquence augmente de plus en plus et traduit le déclassement occidental face à la montée des BRICS. Le coup de grâce est venu avec la pandémie du covid et le narratif européen ressemble à s’y méprendre à la chute de l’empire romain. Un scenario de plus en plus noir est en train de s’écrire sauf si l’Europe surtout renoue avec son antique génie et son histoire exceptionnelle, mais cela au prix de grandes souffrances et de grands sacrifices qui seront évoqués dans un prochain livre.