Zooms

Reportage : Le Cadre Noir de Saumur, une institution mythique

Publiée le 09/05/2024

📲 Regardez les autres épisodes sur https://epopeefilms.com/

Ceux qui font la France est une émission culturelle disponible sur Épopée, la nouvelle plateforme de VOD enracinée. L’épisode 1, qui se déroule au Cadre noir de Saumur, est disponible gratuitement jusqu’au 20 mai sur TVLibertés. Carla, jeune reporter de terrain, parcourt les quatre coins de la France à la découverte des traditions locales et de l’art de vivre à la française. Dans cet épisode, elle s’immerge dans cette institution mythique nichée dans la vallée de la Loire qu’est le Cadre noir de Saumur. On y perpétue une tradition équestre mémoriale, tout à fait française, dont l’excellence est reconnue partout dans le monde.

🎥 Découvrez les bandes-annonces des autres programmes orginaux d’Épopée : https://www.youtube.com/@Epopeefilmsvod

📷 https://www.instagram.com/epopeefilms/

Zoom - Colonel Jean-Pierre Augé - Officier de la DGSE, il a vécu le crépuscule de la France en Afrique

Publiée le 27/05/2024

A l’heure où les anciennes colonies françaises en Afrique tournent le dos à la France, Jean-Pierre Augé qui fut officier de la DGSE (du renseignement français), publie un récit d’atmosphère passionnant : "Afrique adieu !". Pendant près de 20 ans, le colonel Augé a été l’une des chevilles ouvrières des services spéciaux français en Afrique. Dans son livre, il raconte l’action secrète de la France sur ce continent où recrutements et manipulations de sources humaines clandestines sont le lot commun du métier pour recueillir le renseignement à haute valeur ajoutée. 

Témoin de premier plan, l’auteur a servi l’Etat français au Niger, au Tchad et en Côte d’Ivoire. Tout au long de l’ouvrage, on évoque la perte de l’influence française, le rôle souvent agressif des Etats-Unis, la montée de l’islamisme salafiste. Jean-Pierre Augé voit de son poste d’observateur et acteur, la montée du sentiment anti-français et plus simplement la haine du Blanc. Un témoignage inédit qui nous transporte au cœur de la DGSE de 1986 à 2002. Avant la démilitarisation du renseignement français.