Zooms

Zoom - Christian Gerondeau : Transition énergétique : des milliards pour rien !

Publiée le 28/06/2024

En s’appuyant sur les calculs du GIEC, l'ingénieur polytechnicien Christian Gerondeau montre que la suppression immédiate et totale des émissions de CO2 de l’UE ne modifierait même pas la température terrestre de 0,1 degré à l’horizon 2100. Au même moment, le reste de la planète ne peut absolument pas renoncer aux énergies fossiles car c’est la clé pour la sortie de la pauvreté. Les ordres de grandeur, directement issus des rapports du GIEC, montrent donc que les mesures qu’on impose aux Français pour "sauver la planète" n’auront pas le moindre effet sur le climat. Alors que le gouvernement français recherche désespérément 20 milliards d’euros d’économies, les 40 milliards qu’il consacre en 2024 à la "transition écologique" sont un gigantesque gaspillage. Fort heureusement, Christian Gerondeau montre aussi que le réchauffement actuel de la planète est un bienfait. Tel est le message que nous transmet Christian Gerondeau dans son ouvrage "Climat, tout ça pour rien !".

Zoom - Professeur Christian Perronne : 4 ans après, la vérité ?

Publiée le 12/07/2024

Il a été l’une des personnalités les plus calomniées durant la crise sanitaire. Le professeur Christian Perronne, fort d’une longue expérience autant dans les institutions sanitaires que dans le milieu hospitalier, a osé affronter la doxa. Qu’il s’agisse des questions de traitements de la maladie à la vaccination expérimentale à partir de l'ARN messager, ce franc-tireur n’a jamais hésité à affronter la doctrine imposée par les pouvoirs publics. Ce nouveau livre, "Le Réveil 4 ans après", est le résultat des entretiens entre l’ancien patron du service de maladies infectieuses de l’hôpital de Garches, et Stéphane Chatry à l’occasion d’un programme diffusé sur YouTube puis censuré… L’occasion pour les Editions Guy Trédaniel de publier un ouvrage qui revient aux sources et explique le parcours du professeur Perronne, de ses premiers pas à la folie sanitaire que nous avons connue.