Zooms

Zoom - Régis Le Sommier : La guerre des mondes et la chute de l’empire occidental

Publiée le 09/02/2024

Charles d’Anjou, président d’Omerta affirme dans l’éditorial du nouveau numéro d’Omerta (n°4 : La guerre des mondes) : "Qu’on s’en félicite ou qu’on le déplore, le 24 février 2022, date du déclenchement du conflit russo-ukrainien, est un séisme comparable à celui du 11 septembre 2001". Le directeur de la rédaction du magazine, Régis Le Sommier, invité de TVL précise : "Nous assistons à une nouvelle guerre des mondes, entre progressistes et traditionalistes, entre démocraties et autocraties, entre nostalgiques de la pax americana et zélateurs du non-alignement". Et le grand reporter d’ajouter : "Nous assistons à la chute de l’empire occidental, à la disparition de la position dominante de l’Occident. En observant nos actions dans le monde et les conflits que nous avons déclenchés… nous avons fini par nous aliéner les trois quarts de la planète".

Cette nouvelle guerre des mondes est largement explorée par tous les acteurs et commentateurs de ce quatrième numéro d'Omerta, en vente dans les kiosques et les marchands de journaux.

Zoom - Xavier Tytelman : La situation militaire en Ukraine ? Mauvaise !

Publiée le 29/02/2024

Les arguments  de Xavier Tytelman en faveur de l’Ukraine sont souvent en désaccord  avec l’expertise de TVL sur le conflit russo-ukrainien. Raison de plus de les entendre pour mieux les approuver, les discuter ou les réfuter. Pour rappel, Xavier Tytelman est consultant aéronautique et défense. Il est rédacteur en chef digital d’Air&Cosmos. Militaire dans l’aviation navale pendant 10 ans, il a aussi fait quatre années de veille des médias sociaux.

Depuis le début de cette guerre, Xavier Tytelman apporte un soutien politique, intellectuel mais aussi opérationnel à l’Ukraine. Il s’est ainsi engagé à apporter une aide alimentaire et logistique aux volontaires français qui se battent contre la Russie.  Multipliant les vidéos ou les déplacements à Kiev, il explique que la Russie déstabilise le monde à son avantage et se prononce en faveur de nouvelles sanctions contre le pays présidé par Vladimir Poutine. Interrogé sur la situation militaire en Ukraine, il répond "mauvaise" !