Zooms

Grand Angle exclusif - Patrick Buisson : Le féminisme, l’idiot utile du capitalisme !

Publiée le 18/04/2023

Après "La fin d'un monde", Patrick Buisson publie un nouveau livre coup de poing : "Décadanse". Après avoir accordé une place centrale à la déchristianisation dans le parcours de décivilisation de nos sociétés, Patrick Buisson, décrypteur des passions françaises, met frontalement en cause la libération des mœurs, la désinhibition. Au risque de soulever les polémiques voire les incompréhensions, l’écrivain pointe du doigt toutes les étapes qui ont mené à la prédominance de la société de consommation. De l’homo economicus à l’homo eroticus. Patrick Buisson passe en revue la déchéance du Pater familias, la fausse émancipation de la femme par le travail, la contraception et l’avortement, coupables désignés de l’arrêt de la vitalité démographique française.

L’auteur analyse scrupuleusement la déconstruction de la femme mère, de la femme-épouse et démontre que la sexualisation du corps de la femme n’a pas été une source de libération mais d’emprisonnement. Pour lui, les grandes lois sociales dites émancipatrices n’ont été qu’un marché de dupes marquant la fin du patriarcat qui protégeait les femmes et la victoire brutale de la phallocratie.

A la fin de l’entretien, qui ne manquera pas de faire réagir, Patrick Buisson retrouve ses analyses de conseiller politique pour évoquer 2027 et démontrer les limites du Marinisme, du RN par les chiffres. Une analyse politique qui va être l’objet d’un échange tendu, à retrouver sur TVL.

Zoom - Pierre Le Vigan : Wokisme : une expérience pour vous domestiquer

Publiée le 23/07/2024

Les déconstructeurs sont à la mode. Avec le wokisme, ils sont sortis des sphères purement universitaires et imposent leur doxa : rien n'est stable et rien ne doit l'être. Tout doit être fluide et liquide. La grande liquidité de tout et de tous devient une grande liquidation. A l'origine du wokisme, il y a la déconstruction comme refus de toutes les transmissions, comme annulation de toutes les cultures, comme culte de la table rase. Derrida, Lévinas, Sartre ont chacun joué un rôle dans cette négation de la continuité de l'être. Ils ont été, chacun, des chefs d'orchestre d'un nihilisme déconstructeur. Il est temps de dire pourquoi et comment on peut penser autrement. Pierre Le Vigan, urbaniste de formation et diplômé en histoire et philosophie, présente son ouvrage "Les démons de la déconstruction".