Zooms

Zoom - Alain Paucard : Un roman qui dénonce la société américaine

Publiée le 05/06/2024

Que personne ne s’y trompe. Si le roman d’Alain « Humphrey » Paucard est réédité en 2024, il date de 1979. « L’Horreur d’été » raconte les exploits sadiques de Charlie Hogan, ancien du Vietnam, adjoint du shérif à Rockwille au Nouveau-Mexique. Profitant de son uniforme, il massacre de préférence les gens sans défense : mexicains, hippies, femmes, etc.

A travers un anti-héros à la fois sadique et inhumain, Alain Paucard a fait un portrait au vitriol de la société américaine qui, quarante ans plus tard, est au bord de la guerre civile.

Dans ce polar, se succèdent dans une sorte de « Délivrance » de John Bormann, des scènes d’une grande crudité ou d’une extrême dureté ou sauvagerie. Dans sa volonté de faire exploser toutes les limites, Alain « Humphrey » Paucard avait d’ailleurs , à l’époque, subi les foudres de la censure en récoltant trois interdictions : aux mineurs, à l’affichage et à la publicité.

Quatre décennies plus tard, « Horreur d’été » reste un livre audacieux et dérangeant qui révèle aussi le talent d’un écrivain malicieux et potache qui se définit comme « le président à vie du Club des ronchons » et un amoureux de Paris ( qui ne cesse de vitupérer contre son urbanisme, son  déclin et sa gestion municipale )

Zoom - Benjamin Brizard : Législatives : la droite est-elle toujours le camp de la défaite ?

Publiée le 20/06/2024

Dans son ouvrage "Dans le placard - Le for intérieur de la droite mis à nu par la droite", Benjamin Brizard, entrepreneur passionné d'histoire, analyse la face non assumée de la droite française qui la mène à perdre l’ensemble des combats auxquels elle participe. Pourquoi la droite est-elle "dans le placard" ? Les raisons de ce constat sont doubles : Tout d’abord, une grande partie de la droite française ne sait même pas qu’elle est en fait de gauche. L’auteur espère les réveiller en leur montrant ce que contient leur for intérieur, afin qu’un sursaut les amène à corriger leurs errements. Ensuite, un grand nombre d’autres ne s’assument pas, suivent en public la doxa de la pensée unique. L'objectif de Benjamin vise à encourager leur affirmation personnelle et à les inciter à revendiquer leurs convictions avec fierté et loyauté.