Le samedi politique

Le Samedi Politique avec François Asselineau (UPR) - Vers la fin de l’ordre mondial ?

Publiée le 10/09/2022

Depuis 6 mois et l’entrée des troupes russes en Ukraine, l’Occident ne cesse de s’entêter dans une direction qui nuit à ses peuples. Les sanctions contre Moscou, qui devaient anéantir l’économie russe, ont fait bondir le rouble à des niveaux records alors que dollar et l'euro s’enfoncent dans des gouffres inquiétants.

Le secteur énergétique, dans lequel l’Union Européenne et tout particulièrement la France a sabordé sa souveraineté, fait craindre une crise sans précédent. Le démantèlement de l’industrie du nucléaire, qui faisait une part de la grandeur de la France, conjugué à des sanctions contre-productives, laissent présager un hiver de tous les dangers pour l’Europe, vassal états-unien et plus particulièrement Otanien.

François Asselineau, président de l’UPR, explique les rouages de ces crises, des décisions de la BCE face à l’inflation et l’effondrement de l’euro à la géopolitique mondiale en passant par l’histoire qui révèle ses grilles de lecture de l’actualité. Une émission riche en informations pour ne plus être dupe face au bourrage de cerveau des médias de propagande du Système en place.  

Le Samedi Politique avec Nicolas Dupont-Aignan - Guerre, pauvreté, pénurie : l’effondrement global

Publiée le 26/11/2022

Voilà neuf mois que les troupes russes sont entrées en Ukraine. Depuis, la France n’a cessé de perdre du poids sur la scène internationale, incapable de rester fidèle à sa tradition de non-alignement. Le président Emmanuel Macron a même jugé utile de rendre publique des conversations privées avec Vladimir Poutine : un discrédit total.

Mais cette déconvenue géopolitique n’est pas le seul coup bas infligé à la France. En effet, les sanctions européennes prises contre la Russie, sans consultation populaire, ont engendré une crise énergétique sans précédent. La France est désormais menacée de pénuries d’électricité et voit les factures bondir au point de miner l’économie réelle. Un résultat qui tient aux choix aberrants en matière énergétique, entre abandon du nucléaire et blanc-seing à l’éolien.

Sans surprise, avec le deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, le système parlementaire s’effondre avec une minorité présidentielle autoritaire qui creuse la tombe du pays en appauvrissant toujours plus les Français et en refusant la réalité. En témoigne cette obsession de nuire aux soignants suspendus en refusant de les réintégrer, alors même que la France est le seul pays qui applique encore cette règle.

Ce blocage démocratique pousse Nicolas Dupont-Aignan à appeler de ses vœux une dissolution de l’Assemblée en vue d’une grande union des patriotes pour lutter efficacement contre les mondialistes de la macronie dont l’arrivée au pouvoir pose de nombreuses questions comme en témoignent les récentes enquêtes ouvertes par le Parquet national financier sur les soupçons de financements illégaux pour les campagnes de 2017 et de 2022… Une justice décidément bien lente quand il s’agit de se pencher sur le sort d’Emmanuel Macron.