Passé Présent

Passé-Présent n°315 - Afghanistan : la fin de l'hégémonie des Etats-Unis ?

Publiée le 14/09/2021

Afghanistan : la fin de l'hégémonie des Etats-Unis ?

Géopoliticien, chroniqueur à Boulevard Voltaire, Antoine de Lacoste Lareymondie s'entretient avec Philippe Conrad sur la situation actuelle aux Proche et Moyen-Orient. L'échec diplomatique, la déroute militaire des Etats-Unis en Afghanistan entraînant leur départ précipité, la faillite des services secrets, tout cela participe à l'affaiblissement de leur puissance et confirme l'entreprise utopique d'exporter la "démocratie" chez des peuples de culture différente. Nos spécialistes évoquent également les enjeux et perspectives des pays voisins et concluent sur la situation du malheureux Liban.

De Grasse, héros français de la bataille de Chesapeake

Au cours de la guerre d'indépendance des Etats-Unis, les insurgés luttant contre les troupes britanniques firent subir à ces dernières une défaite navale cruciale grâce à la stratégie du lieutenant-général français de Grasse (1422-1788) dans la baie de Chesapeake, large estuaire s'étendant entre la Virginie et le Maryland. Anne Sicard nous restitue avec passion les détails de cette décisive bataille maritime du 05/09/1781.

Le Nouveau Passé-Présent : Les guerres de Vendée

Publiée le 31/01/2023

A l'occasion de la sortie du film "Vaincre ou mourir", Guillaume Fiquet reçoit Reynald Secher, historien des guerres de Vendée et du génocide vendéen. Conseiller historique du film, il nous explique la genèse du projet porté par le Puy du Fou et les choix de réalisation. Il évoquera également la vie de François-Athanase Charette, héros de la Vendée. De tous les généraux vendéens, Charette fut le tacticien le plus habile, ce qui tenait à dix ans de guerre sur mer, à son intelligence du terrain. Adepte de la "petite guerre", dont les Français feront les frais en Espagne (1808) et en Russie (1812). Dans ses marais, il était comme un poisson dans l’eau . Aussi refuse-t-il, après la défaite de Cholet, de s’agréger à la Grande armée catholique et royale qui, outre Loire, disparut au terme de sa Virée de Galerne. Le traité de La Jaunaye (17 février 1795) en faisait un vainqueur virtuel. Mais la paix acquise par les Vendéens, la fourche à la main, fut un marché de dupes et de son côté Charette se berça d’illusions en attendant l’arrivée à Quiberon d’un fort contingent d’émigrés. Ce fut un échec sanglant. En débarquant à l’Ile-d’Yeu, le comte d’Artois (futur Charles X) se comporta en poltron. Il ne restait plus à Charette qu’une marche à la mort pour l’honneur et par fidélité aux siens.

En partenariat avec les bijoux Majorica