Politique Eco

Politique & Éco n°375 avec Philippe Fabry - Ukraine-Covid : vers une révolution de l’Union européenne

Publiée le 06/02/2023

"L’Union européenne est aujourd’hui structurellement un État de type impérial, autoritaire". Voilà comment l’avocat et historien du droit Philippe Fabry, auteur de "La chute de l’empire européen" décrit l’évolution de la construction européenne. Un autoritarisme croissant de la Commission qui, à chaque nouvelle crise, s’est arrogée de nouvelles prérogatives. En témoigne la livraison d’armes à l’Ukraine qui ne relevait normalement pas de sa compétence et pourtant, Ursula von der Leyen l’a fait malgré les principes du sacro-saint état de droit, car oui "nous ne sommes pas en dictature", nous diront les beaux esprits. Le Parlement européen n’est pourtant qu’une chambre d’enregistrement à la botte de la Commission qui, en plus du pouvoir exécutif, dispose de tout le pouvoir législatif alors qu'elle n'est pas soumise au suffrage des peuples européens. Un modèle contraire au principe de séparation des pouvoirs. Pour l’invité de "Politique & Eco" : "L’UE a aujourd’hui toutes les caractéristiques d’un État-nation à la veille d’un mouvement de révolution nationale". Philippe Fabry s’attaque également à la dérive autoritaire du président dans la Constitution de la Vème République avec son ouvrage "Le président absolu – La Vème République contre la démocratie". Pour lui, "La France est de plus en plus gouvernée comme un Etat policier, c’est-à-dire dans le cadre légal de l’état d’exception". Emmanuel Macron étant la dernière et plus belle incarnation du président absolu, parce que c’est son projet…

 

En partenariat avec les bijoux Majorica

Politique & Eco n°440 avec Pierre-Antoine Plaquevent - Ukraine-Gaza : guerre totale ou gouvernance mondiale ?

Publiée le 10/06/2024

Le président Macron a-t-il déclaré la guerre à Moscou ? En autorisant l'Ukraine à tirer des missiles "made in OTAN" sur les bases russes, le chef de l'Etat continue son escalade verbale, assurant par ailleurs que la jeunesse française serait prête au sacrifice ultime... pour défendre "les valeurs de la République". En réaction, le président Poutine a aussitôt menacé l'Europe Occidentale d'une guerre totale. Comment expliquer l'hostilité anti-russe du locataire de l'Elysée, aujourd'hui supérieure à celle de Washington ? La grenouille veut-elle se faire plus grosse que le bœuf ?

Pendant ce temps, une autre guerre fait rage entre le Hamas et Israël. Comme l'Ukraine, le Moyen-Orient se trouve sur la bordure de l'ensemble russo-chinois dont les Etats-Unis cherchent l'encerclement. Les projets de développements énergétiques entre les deux grands blocs s'y multiplient et entrent en concurrence, provoquant des points de tension. Seule la perspective d'une destruction nucléaire mutuelle freine encore l'escalade meurtrière entre Occident et Eurasie.

Entre les deux, la France n'offre plus de troisième voie et se retrouve coincée entre le communautarisme et des élites vendues au millénarisme globaliste. Pour en sortir, elle devra renouer avec sa souveraineté stratégique et rejoindre le concert des puissances réalistes. Puissances qui placent l'État et le politique au centre du système des relations internationales.

Pierre-Antoine Plaquevent est analyste politique, animateur pour le site Strategika, rédacteur de la lettre privée Polemos, et l'auteur de "Société ouverte VS Eurasie". Il est l'invité de ce numéro de "Politique & Eco".