Passé Présent

Le Nouveau Passé-Présent avec Philippe Pichot-Bravard : Au cœur de la régénération révolutionnaire

Publiée le 23/01/2024

La Terreur occupe une place unique dans notre longue histoire. Elle est la mauvaise conscience de la République, la part d’ombre d’une révolution qui se revendiquait "populaire", "humanitaire" et "libératrice", et décida la mort violente de plusieurs centaines de milliers de personnes, hommes, femmes et enfants, dont les trois quarts appartenaient au peuple des laboureurs, des artisans et des journaliers. Elle demeure l’objet d’âpres controverses historiques. Les historiens se disputent encore aujourd’hui sur son ampleur, sur sa signification et sur son existence réelle. D’aucuns s’emploient à en minorer l’importance, à l’instar de Jean-Clément Martin. D’autres, au contraire, en font remonter l’origine dès le commencement de la Révolution. Pendant longtemps, les uns ont présenté la terreur comme une réponse aussi radicale que nécessaire aux menaces qui entouraient en 1793 la République française. Les autres relèvent, au contraire, que la terreur fut l’instrument indispensable de la politique de régénération de la société et de régénération de l’Homme poursuivie par les acteurs de la Révolution dès 1789.

Le Nouveau Passé-Présent avec Christophe Veyrin-Forrer : Crimes et assassinats politiques

Publiée le 16/04/2024

Complots, guerres, vengeances, coups d’État, exécution et meurtres, l’Histoire est émaillée, et ce n’est pas nouveau, d’épisodes violents ! Et parmi eux, les assassinats marquent l’imagination : Henri IV, Jules César, Marat, Louis XVI, l’impératrice Sissi, François-Ferdinand d’Autriche… les meurtres des puissants sont entrés dans l’histoire. Mais que sait-on de leurs auteurs ? Des raisons qui les ont poussés à commettre l’irréparable ? Des conséquences de leur acte ? Le cours de l’histoire en a-t-il été changé ? Sans oublier que, parfois, les rois et les puissants sont les coupables et non les victimes… En compagnie de Christophe Veyrin-Forrer , auteur de "Tueurs de rois, de reines, de princes et de puissants" (édition de l'Opportun) nous allons répondre à ces questions...