Passé Présent

Le Nouveau Passé-Présent - Ces états grands comme un mouchoir de poche

Publiée le 25/07/2023

À l’heure de la mondialisation dévorante, des états empires que sont les États-Unis, la Russie, l’Inde ou la Chine, face auxquels nos petits états nations européens font pâle figure, il est une autre sorte d’État qui pourrait nous paraître totalement obsolète, État dont l’existence remonte non pas à la nuit des temps mais au plus haut moyen âge parfois ou bien reliquats de nos Empires disparus ou encore confettis perdus dans l’immensité des océans. Parfois ces états ne recouvrent qu'une centaine de kilomètres carrés et sont très faiblement peuplés. Pour évoquer ces tout petits états Guillaume Fiquet reçoit Jean-Claude Rolinat auteur de " Ces états grands comme un mouchoir de poche" paru aux éditions Dualpha.

La Revue d'Histoire européenne : bit.ly/42tCcbT

Le Nouveau Passé-Présent : Voyage au cœur de la presse de gauche collabo

Publiée le 03/10/2023

L'histoire officielle nous présente une France de l’Occupation divisée en deux : celle de la Résistance qui ne put être que de gauche et surtout communiste et celle de la Collaboration, de droite et surtout d’extrême droite. Pourtant, sur fond d’antibellicisme, dont la genèse est compréhensible après le traumatisme de la boucherie de 14-18, des anciens combattants, mais aussi tout un pan de la gauche pacifiste de l’entre-deux-guerres, vont chanter les louanges du nouveau régime installé à Vichy. Beaucoup des socialistes et des libertaires regroupés quelques années auparavant au sein du Centre de Liaison contre la guerre ou de la Ligue des droits de l’Homme deviendront des partisans de la collaboration. Dès la mi-juin 1940, la presse parisienne, réagissant au traumatisme historique de la défaite, appelle à répudier un passé désormais honni. Cette volonté unanime de rupture et de renouveau politique contraste avec la multiplication des journaux politiques de gauche, tenants de la collaboration et souvent rivaux. L’engagement, jugé aberrant, du courant socialiste et de sa presse en faveur de l’Allemagne nazie fut pourtant bien réel.

La Revue d'Histoire européenne