Le samedi politique

Le Samedi Politique avec François Asselineau - Macron : La guerre permanente

Publiée le 12/03/2022

Deux ans d’épidémie de Covid-19, deux semaines de guerre de la Russie en Ukraine et bientôt une crise économique multisectorielle... la présidentielle de 2022 s’annonce comme une échéance cruciale. Pourtant, depuis l’arrivée du Sars Cov2, la gestion autoritaire du gouvernement conjuguée à l’unanimisme obligatoire distillé dans les médias du Système ont enfermé une bonne partie des Français dans une camisole mentale. Et si l’épidémie montre un temps d’accalmie, c’était sans compter l’explosion d’un conflit aux portes de l’Union européenne entre l’Ukraine et la Russie. Depuis l’entrée des troupes de Vladimir Poutine sur le territoire ukrainien, une nouvelle hystérie manichéenne a envahi les Occidentaux. Pendant que tous s’attèlent à porter aux cieux Volodymyr Zelensky, dont on ignore où il se trouve véritablement, les débats sont confisqués. Toute remise en cause de la politique de l’OTAN devient criminalisée, malgré des erreurs manifestes et meurtrières. Cette nouvelle crise qui s’abat sur les peuples vient ajouter son lot d’incertitudes à la nouvelle ère qui s’ouvre. L’économie, largement attaquée par la planche à billets fumante du Covid-19, souffre désormais des sanctions, des embargos, des pénuries et d’une défiance inédite. Eloignée de sa neutralité, la France, membre du commandement militaire intégré de l’OTAN, court derrière la diplomatie américaine. Emmanuel Macron, qui se rêve en monarque européen, est humilié sur la scène internationale autant qu’il est adulé par les médias aux ordres en France. Une situation inquiétante dont le caractère réversible arrive à son terme. Le président de l’UPR, François Asselineau, revient sur l’actualité pour TVLibertés. Il explique comment Emmanuel Macron, épaulé par François Bayrou, a désigné ses adversaires à la présidentielle grâce à l’épreuve des parrainages et dresse un panorama de la situation internationale précis et objectif avec un constat : il est urgent pour la France de retrouver son rang de puissance diplomatique non-alignée.

Le Samedi Politique avec Florian Philippot - L’effondrement global : le plan de l’oligarchie

Publiée le 24/09/2022

C’est sans doute le mot qui marquera le plus notre temps : Crises. C’est aussi le dernier livre de Florian Philippot, le président des Patriotes. (https://les-patriotes.fr/produit/crises/)

"Crises" au pluriel car les fronts se multiplient. Après une crise sanitaire où nos dirigeants n’ont lésiné sur aucun moyen coercitif, la guerre en Ukraine prend une nouvelle tournure depuis le 24 février. L’entrée des troupes russes sur le territoire ukrainien a coalisé un Occident démonétisé néanmoins belliqueux qui voit une aubaine pour justifier ses incuries.

Dans ce cadre, les sanctions contre la Russie, décidées par une Ursula von der Leyen déchaînée, viennent mettre le coup de grâce au secteur énergétique que les politiques nationales et européennes ont déjà mis à genou. Entre la loi sur la nouvelle organisation des marchés de l'électricité (NOME), les démantèlements et les fermetures programmées de nos centrales, l’approvisionnement électrique français est passé de leader mondial à déficitaire.

Sur le plan économique, l’UE est à la pleine et la France ne fait pas exception. L’inflation vient frapper de plein fouet la population qui voit filer ses factures quand ses salaires, eux, sont au point mort. L’euro chute quand le rouble russe, frappé de sanctions, s’est envolé dans vers des records. Pour Florian Philippot, cette monnaie unique en circulation dans des pays aux économies disparates désarme les peuples et les conduit inévitablement à la pauvreté.

Loin de s’avouer vaincu, le président des Patriotes présente ses propositions et croit au soulèvement des peuples commencé lors des vexations liées au Covid-19. Un vent de révolte pas prêt de s’éteindre.