Le samedi politique

Le Samedi Politique avec Jacques Baud - L’Ukraine, otage de la propagande occidentale

Publiée le 03/06/2023

Jacques Baud est un ancien membre du renseignement stratégique suisse, il a également travaillé au sein de l’ONU où il était chef de la doctrine des opérations de paix, et en Ukraine pour l’OTAN, notamment en 2014 après ladite révolution de Maïdan. Fin connaisseur de l’Europe de l'Est, il offre son troisième ouvrage sur ce que les Russes appellent l’Opération Spéciale, lancée le 24 février 2022, "Ukraine entre guerre et paix", aux éditions Max Milo (disponible ici).

Sans idéologie, mais avec des informations pointues et vérifiées, il dresse l’état des lieux d’une guerre où l’Ukraine s’est transformée en otage de l’OTAN américanisée. Il revient sur les effectifs humains et sur les stocks d’armement des deux camps et livre son analyse quant à la contre-offensive si attendue par les médias occidentaux.

En effet, la guerre en Ukraine est frappée, comme bien d’autres conflits avant elle, par une incroyable propagande. Les pertes humaines sont gardées secrètes par les deux camps pour diffuser au mieux de fausses informations permettant d’influencer les décisions stratégiques. Dans ce cadre, la sous-estimation permanente de la Russie par le camp occidental finit par affecter les affaires de l’Ukraine. Chaque annonce d’envoi d’armes à Kiev résonne ainsi comme un nouveau financement à fond perdu, un trou noir qui absorbe et digère de plus en plus d’hommes.

À force de confondre réalité et récit médiatique, le camp occidental s’est embourbé dans ce conflit aux portes de l’Europe. Un conflit qui, peu à peu, bouscule le monde au point de propulser la Chine sur le devant de la scène diplomatique et de pousser la Russie vers l’Asie. Une configuration qui façonne un nouveau monde où les États-Unis et leur gouvernance hégémonique perdent du terrain.

Rejoignez-nous pour une plongée captivante dans les coulisses de ce conflit crucial pour le monde de demain.

Le Samedi Politique avec Henri Guaino - Guerre, dissolution : Macron, ivre de lui-même ?

Publiée le 15/06/2024

Dans ce nouveau numéro du Samedi Politique, nous analysons la situation actuelle en France avec Henri Guaino, ancien député, essayiste ("Ils veulent tuer l’Occident" chez Odile Jacob, "À la 7ème fois, les murailles tombèrent", aux Editions du Rocher) et conseiller spécial du président Nicolas Sarkozy.

Après le résultat catastrophique de sa candidate lors des élections européennes, le président Emmanuel Macron, vexé, a décidé de dissoudre l’Assemblée nationale. En campagne permanente depuis des mois, le locataire de l’Elysée outrepasse ses fonctions et abîme souvent les institutions.

Après 7 ans au pouvoir, le président s’enferme en surplombant le peuple qu’il n’écoute pas. Pour casser les Gilets Jaunes, il a maté la révolte par la force, pour la réforme des retraites, il est passé en force, manipulant les textes et les législations… Et pour s’immiscer dans la guerre en Ukraine, il s’est lui-même engagé dans un engrenage dangereux, au mépris des volontés populaires. De cette attitude extrémiste, découle la colère des Français. Une colère à laquelle la dissolution présentée comme une occasion de clarification pourrait être un nouveau tour de force.