Le samedi politique

Le Samedi Politique avec N. Dupont-Aignan - Ukraine : "Les Etats-Unis sont en train de tuer l’Europe"

Publiée le 16/07/2022
Le deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, arraché une nouvelle fois par les médias aux ordres, s’annonce plus ardu que le premier pour le président de la République. La guerre en Ukraine et les sanctions contre-productives prises à l’encontre de la Russie viennent directement taper les Européens au portefeuille. La suspension des importations de gaz russe pour des raisons prétendument humanistes plonge les populations dans le plus grand désarroi et l’arrivée de l’hiver pourrait rimer avec un déclassement économique inédit. Pourtant, malgré une nécessité urgente de revenir à la diplomatie pour en finir avec cette guerre fratricide qui frappe le peuple ukrainien, les dirigeants européens se plient au diktat des Etats-Unis et de l’OTAN. Lors de son entretien du 14 juillet, Emmanuel Macron a à nouveau montré sa déconnexion du monde réel et sa dureté à l’égard d’un peuple qu’il semble haïr profondément. Malgré des élections législatives qui ont drastiquement réduit les marges de manœuvre d’un gouvernement qui ne convainc personne, le président poursuit son règne en pensant pouvoir s’épargner les discussions, les compromis, et les règles de la démocratie. Après un premier revers législatif sur le texte de loi d’urgence sanitaire pour le Covid-19 mardi soir, le mouvement présidentiel va devoir apprendre à ses dépens que la donne a changé. L’ère des contre-pouvoirs est revenue, et elle sera cruciale pour contrer un chef de l’Etat dénué d’empathie et de retenue. Nicolas Dupont-Aignan, ancien candidat à la présidentielle, président de Debout la France et député de l’Essonne, revient sur cette attitude obtuse du président et de son gouvernement, ainsi que sur le poids regagné par l’Assemblée Nationale.

Le Samedi Politique avec Florian Philippot - L’effondrement global : le plan de l’oligarchie

Publiée le 24/09/2022

C’est sans doute le mot qui marquera le plus notre temps : Crises. C’est aussi le dernier livre de Florian Philippot, le président des Patriotes. (https://les-patriotes.fr/produit/crises/)

"Crises" au pluriel car les fronts se multiplient. Après une crise sanitaire où nos dirigeants n’ont lésiné sur aucun moyen coercitif, la guerre en Ukraine prend une nouvelle tournure depuis le 24 février. L’entrée des troupes russes sur le territoire ukrainien a coalisé un Occident démonétisé néanmoins belliqueux qui voit une aubaine pour justifier ses incuries.

Dans ce cadre, les sanctions contre la Russie, décidées par une Ursula von der Leyen déchaînée, viennent mettre le coup de grâce au secteur énergétique que les politiques nationales et européennes ont déjà mis à genou. Entre la loi sur la nouvelle organisation des marchés de l'électricité (NOME), les démantèlements et les fermetures programmées de nos centrales, l’approvisionnement électrique français est passé de leader mondial à déficitaire.

Sur le plan économique, l’UE est à la pleine et la France ne fait pas exception. L’inflation vient frapper de plein fouet la population qui voit filer ses factures quand ses salaires, eux, sont au point mort. L’euro chute quand le rouble russe, frappé de sanctions, s’est envolé dans vers des records. Pour Florian Philippot, cette monnaie unique en circulation dans des pays aux économies disparates désarme les peuples et les conduit inévitablement à la pauvreté.

Loin de s’avouer vaincu, le président des Patriotes présente ses propositions et croit au soulèvement des peuples commencé lors des vexations liées au Covid-19. Un vent de révolte pas prêt de s’éteindre.