Le samedi politique

Le Samedi Politique avec Philippe Murer & Alexis Poulin - Macron : crise politique, krach économique

Publiée le 25/06/2022
Les Français sont joueurs. Après avoir maintenu au pouvoir Emmanuel Macron à la présidentielle malgré un premier mandat aussi brutal que calamiteux, ils ont choisi de priver le président de la République de ses députés aux ordres. Avec une majorité seulement relative, Jupiter va devoir compter sur la trahison de ceux qui se présentent comme l’opposition et qui voteront le petit doigt sur la couture du pantalon. Les plans d’Emmanuel Macron sont donc bousculés. Le premier ministre est bousculé, puis sera possiblement écarté par une hypothétique motion de censure. Le gouvernement, lui, doit être remanié et bouscule déjà l’examen des prochains projets de loi. Comme prévu, à peine les élections terminées, les médias célèbrent en fanfare le retour du Covid pour préparer les esprits à une nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire permettant la prolongation du pass-vaccinal pour le plus grand plaisir des laboratoires pharmaceutiques, Pfizer en tête. Une "remise" en coupe réglée de la population qui pourrait s’avérer utile en cas d’aggravation de la crise économique qui vient, insufflée par les décisions délirantes de l’Union Européenne. L’économiste Philippe Murer et le journaliste Alexis Poulin reviennent ensemble sur une situation politique nouvelle mais toujours aussi inquiétante pour notre pays.

Le Samedi Politique avec Henri Guaino - Guerre, dissolution : Macron, ivre de lui-même ?

Publiée le 15/06/2024

Dans ce nouveau numéro du Samedi Politique, nous analysons la situation actuelle en France avec Henri Guaino, ancien député, essayiste ("Ils veulent tuer l’Occident" chez Odile Jacob, "À la 7ème fois, les murailles tombèrent", aux Editions du Rocher) et conseiller spécial du président Nicolas Sarkozy.

Après le résultat catastrophique de sa candidate lors des élections européennes, le président Emmanuel Macron, vexé, a décidé de dissoudre l’Assemblée nationale. En campagne permanente depuis des mois, le locataire de l’Elysée outrepasse ses fonctions et abîme souvent les institutions.

Après 7 ans au pouvoir, le président s’enferme en surplombant le peuple qu’il n’écoute pas. Pour casser les Gilets Jaunes, il a maté la révolte par la force, pour la réforme des retraites, il est passé en force, manipulant les textes et les législations… Et pour s’immiscer dans la guerre en Ukraine, il s’est lui-même engagé dans un engrenage dangereux, au mépris des volontés populaires. De cette attitude extrémiste, découle la colère des Français. Une colère à laquelle la dissolution présentée comme une occasion de clarification pourrait être un nouveau tour de force.