Le samedi politique

Le Samedi Politique avec Thierry Mariani - Ukraine, Proche-Orient : krach européen et déclin français

Publiée le 18/11/2023

Le sort de l’Ukraine est de plus en plus sombre. Après l’entrée des troupes russes le 24 février 2022 et le début de combats fratricides favorisés de longue date par les Etats-Unis, le pays est meurtri, exsangue, et suspendu à un président élu sur un programme de paix et de démocratie mais qui ne veut désormais plus organiser d’élections. A peine les Etats-Unis ont-ils tourné les talons vers d’autres intérêts que l’incontrôlable Ursula von der Leyen se jette sur la caisse européenne pour dilapider les deniers des contribuables dans une guerre déjà perdue. L’Ukraine, bien incapable de rembourser les prêts astronomiques qui lui ont été faits, semble donc prisonnière d’un destin dans les mains d’autres puissances.

Dans ce délire aussi guerrier que financier, la voix de la France n’existe pas. Pas plus que dans cette nouvelle résurgence du conflit entre Israël et la Palestine depuis l’attaque du Hamas du 7 octobre dernier. Personne ne comprend la position de la France, pas même Emmanuel Macron.

Ancien ministre et député européen (RN), Thierry Mariani revient sur cette situation internationale explosive et sur le triste déclin diplomatique de la France, noyée dans les délires européens. 

En guise de "bonus" inédit, Thierry Mariani raconte également un épisode cocasse des "dessous de la politique" à quelques mois des élections européennes.

Le Samedi Politique avec Henri Guaino - Guerre, dissolution : Macron, ivre de lui-même ?

Publiée le 15/06/2024

Dans ce nouveau numéro du Samedi Politique, nous analysons la situation actuelle en France avec Henri Guaino, ancien député, essayiste ("Ils veulent tuer l’Occident" chez Odile Jacob, "À la 7ème fois, les murailles tombèrent", aux Editions du Rocher) et conseiller spécial du président Nicolas Sarkozy.

Après le résultat catastrophique de sa candidate lors des élections européennes, le président Emmanuel Macron, vexé, a décidé de dissoudre l’Assemblée nationale. En campagne permanente depuis des mois, le locataire de l’Elysée outrepasse ses fonctions et abîme souvent les institutions.

Après 7 ans au pouvoir, le président s’enferme en surplombant le peuple qu’il n’écoute pas. Pour casser les Gilets Jaunes, il a maté la révolte par la force, pour la réforme des retraites, il est passé en force, manipulant les textes et les législations… Et pour s’immiscer dans la guerre en Ukraine, il s’est lui-même engagé dans un engrenage dangereux, au mépris des volontés populaires. De cette attitude extrémiste, découle la colère des Français. Une colère à laquelle la dissolution présentée comme une occasion de clarification pourrait être un nouveau tour de force.