Passé Présent

Passé-Présent n°284 :  Bernard Lugan et Thierry Lentz 

Publiée le 13/10/2020
Séance de rattrapage pour ce numéro spécial et important de Passé-Présent (n°284) qui accueillait Bernard Lugan sur la vérité sur les esclavages mais aussi Thierry Lentz, l'éminent spécialiste du Consulat et du 1er Empire, directeur de la Fondation Napoléon. Thierry Lentz est l'auteur d'une véritable somme sous la forme d'un dictionnaire historique consacré à Napoléon 1er.  ( Napoléon, Dictionnaire historique - Perrin). Trois cents entrées sur les personnalités et les événements de la période jalonnent les mille pages de ce monumental ouvrage. Au cours de son entretien avec  Philippe Conrad, Thierry Lentz s'interroge aussi sur la façon dont l'Etat va réagir à la veille du bicentenaire de la mort de l'Empereur ; une petite frange de la population, mais médiatiquement active, le rejetant pour son rôle dans le rétablissement de l'esclavage aux Antilles... après en avoir été le libérateur à Malte et en Egypte.

Philippe Conrad reçoit Bernard Lugan pour deux de ses ouvrages.

Dans "L'esclavage, l'histoire à l'endroit", sujet suscitant la polémique actuelle, l'africaniste s'appuyant sur des sources irréfutables, rend compte de ce phénomène universel pratiqué par la plupart des civilisations humaines et compare les chiffres relatifs aux traites arabo-musulmane et européenne afin de déconstruire le discours officiel qui s'impose aujourd'hui. Dans "Les guerres du Sahel, des origines à nos jours", Bernard Lugan ouvre les clés de compréhension de ces conflits en les situant sur la longue durée et replace les événements actuels à travers les permanences historiques qui commandent ces régions, notamment les plaies ethniques consécutives à la révolte des peuples de cultures différentes cohabitant sur un même territoire. - L'esclavage, l'histoire à l'endroit - Editions Bernard Lugan - 196 p. - 25 € - Les guerres du Sahel, des origines à nos jours - Editions de l'Afrique réelle - 260 p. - 29 €

Dictionnaire Napoléon

Eminent spécialiste du Consulat et du 1er Empire, directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz est l'auteur d'une véritable somme sous la forme d'un dictionnaire historique consacré à Napoléon 1er. Trois cents entrées sur les personnalités et les événements de la période jalonnent les mille pages de ce monumental ouvrage. Au cours de son entretien avec Philippe Conrad, Thierry Lentz s'interroge aussi sur la façon dont l'Etat va réagir à la veille du bicentenaire de la mort de l'Empereur ; une petite frange de la population, mais médiatiquement active, le rejetant pour son rôle dans le rétablissement de l'esclavage aux Antilles... après en avoir été le libérateur à Malte et en Egypte. Thierry Lentz - Napoléon, Dictionnaire historique - Perrin - 1000 p. - 29 €

Le Nouveau Passé-Présent : Les guerres de Vendée

Publiée le 31/01/2023

A l'occasion de la sortie du film "Vaincre ou mourir", Guillaume Fiquet reçoit Reynald Secher, historien des guerres de Vendée et du génocide vendéen. Conseiller historique du film, il nous explique la genèse du projet porté par le Puy du Fou et les choix de réalisation. Il évoquera également la vie de François-Athanase Charette, héros de la Vendée. De tous les généraux vendéens, Charette fut le tacticien le plus habile, ce qui tenait à dix ans de guerre sur mer, à son intelligence du terrain. Adepte de la "petite guerre", dont les Français feront les frais en Espagne (1808) et en Russie (1812). Dans ses marais, il était comme un poisson dans l’eau . Aussi refuse-t-il, après la défaite de Cholet, de s’agréger à la Grande armée catholique et royale qui, outre Loire, disparut au terme de sa Virée de Galerne. Le traité de La Jaunaye (17 février 1795) en faisait un vainqueur virtuel. Mais la paix acquise par les Vendéens, la fourche à la main, fut un marché de dupes et de son côté Charette se berça d’illusions en attendant l’arrivée à Quiberon d’un fort contingent d’émigrés. Ce fut un échec sanglant. En débarquant à l’Ile-d’Yeu, le comte d’Artois (futur Charles X) se comporta en poltron. Il ne restait plus à Charette qu’une marche à la mort pour l’honneur et par fidélité aux siens.

En partenariat avec les bijoux Majorica