Passé Présent

Passé-Présent n°299 - La France et l'Afrique : vérités et mensonges

Publiée le 23/03/2021
Le professeur Philippe Conrad dialogue avec Jean-Paul Gourévitch autour du livre que ce dernier a consacré à l'histoire mêlée entre la France et l'Afrique depuis ces cinq derniers siècles. Le bilan dressé de la présence française sur le continent africain bouscule quelques tabous au regard d'un récit travesti par les délires décoloniaux qui se laissent de plus en plus entendre. La pratique ancestrale de l'esclavage, le colonialisme, l'exploitation des richesses, l'image de la France en Afrique, tous ces sujets sont exposés et commentés, ainsi que la réflexion selon laquelle notre pays aurait peu d'intérêt à poursuivre ses coûteux investissements dans les pays de son ancien empire colonial. "La France et l'Afrique - 1520-2020 - Vérités et mensonges" - de Jean-Paul Gourévitch - 334 p. - L'Harmattan.

Le Nouveau Passé-Présent : Les guerres de Vendée

Publiée le 31/01/2023

A l'occasion de la sortie du film "Vaincre ou mourir", Guillaume Fiquet reçoit Reynald Secher, historien des guerres de Vendée et du génocide vendéen. Conseiller historique du film, il nous explique la genèse du projet porté par le Puy du Fou et les choix de réalisation. Il évoquera également la vie de François-Athanase Charette, héros de la Vendée. De tous les généraux vendéens, Charette fut le tacticien le plus habile, ce qui tenait à dix ans de guerre sur mer, à son intelligence du terrain. Adepte de la "petite guerre", dont les Français feront les frais en Espagne (1808) et en Russie (1812). Dans ses marais, il était comme un poisson dans l’eau . Aussi refuse-t-il, après la défaite de Cholet, de s’agréger à la Grande armée catholique et royale qui, outre Loire, disparut au terme de sa Virée de Galerne. Le traité de La Jaunaye (17 février 1795) en faisait un vainqueur virtuel. Mais la paix acquise par les Vendéens, la fourche à la main, fut un marché de dupes et de son côté Charette se berça d’illusions en attendant l’arrivée à Quiberon d’un fort contingent d’émigrés. Ce fut un échec sanglant. En débarquant à l’Ile-d’Yeu, le comte d’Artois (futur Charles X) se comporta en poltron. Il ne restait plus à Charette qu’une marche à la mort pour l’honneur et par fidélité aux siens.

En partenariat avec les bijoux Majorica