Politique Eco

Politique & Eco n°372 avec Jean-Pierre Chevallier - Inflation, EDF, Suisse, Macron/Pfizer : ce que la presse économique ne dit pas

Publiée le 16/01/2023

1) Inflation

Jean-Pierre Chevallier, analyste monétaire et financier (chevallier.biz), apporte une contribution significative à cette inflation contemporaine, avec l’aide d’un ratio M3/PIB : la chose est aisée à comprendre mais jamais expliquée (et pour cause). On nous dit qu’elle est provoquée par les ruptures d’approvisionnement liées au covid puis à la guerre en Ukraine. On nous dit aussi, comme Pierre Jovanovic, Charles Gave, Philippe Béchade, Philippe Murer, Bernard Monot, Olivier Delamarche, que cette inflation est due à la planche à billets des banques centrales (quantitative easing) qui procèdent à des hausse des taux pour pallier les facilités monétaires et la hausse des prix consécutive. Mais si on prend le cas de la Turquie, elle a une inflation élevée mais un ratio M3/PIB inférieur à 70% comme la France pendant les 30 Glorieuses, ce qui montre que l'inflation a des effets positifs si ce ratio est respecté, ce qui n'est plus le cas en France, dans la zone euro et aux USA actuellement.

 

2) EDF

Le rapport financier du 1er semestre 2022 montre que EDF a perdu plus de 3 milliards d'euros sur des placements financiers, des investissements en actions, obligations et immobilier de luxe, opérations tout à fait contraires à son cœur de métier et à ses obligations de service public.

 

3) La Banque nationale suisse 

La BNS dont nous avons parlé avec Pierre Jovanovic a perdu 166 milliards de francs sur ses placements financiers en 2022. La Banque de France en a perdu le double pour la même raison mais ses banksters refusent de publier des comptes donnant une image fidèle de la réalité.

 

4) Pfizer/Macron 

Combien Emmanuel Macron a-t-il gagné dans la conduite du rachat du secteur alimentation infantile de Pfizer par Nestlé par l’intermédiaire de la banque Rothschild ? Où sont passés les millions qu’une telle transaction rémunère ?

Corruption des élites : la guerre des mondialistes - Politique & Eco n°373 avec Stanislas Berton

Publiée le 23/01/2023

C'est une guerre hors limite ! Une guerre par infiltration plutôt que par invasion, une guerre révélée par les événements en Ukraine : la subversion de nos institutions par les élites mondialistes se déploie dans tous les domaines. Leur objectif consiste à établir une gouvernance mondiale de nature religieuse, totalitaire et technocratique, fondée sur les ruines des nations et des peuples. Pour y parvenir, la manipulation mentale et des techniques d'ingénierie sociale neutralisent toute volonté de résistance. Mais pour l'analyste économique, Stanislas Berton, le règne des mondialistes touche à sa fin. Une théorie qu'il développe dans son dernier ouvrage : "L'Homme et la Cité" tome III. Pour éviter leur victoire, il invite les Français à la prise de conscience des réalités et cela comence par ouvrir les yeux ! Comme le disait Georges Bernanos : "Les Français ne peuvent pas être sauvés car ils passent leur temps à se mentir à eux-mêmes".

En partenariat avec les bijoux Majorica