Politique Eco

Politique & Eco n°388 avec Philippe Herlin - Crise énergétique : c'est que le début !

Publiée le 08/05/2023

La France a désormais les prix de l'électricité les plus hauts d'Europe ! Comment en est-on arrivé là ? Le marché européen de l'électricité, qui a été conçu pour nos "amis" allemands, est la dernière aberration d'une longue liste d'erreurs commises depuis les années 90. Pourquoi la France n'est-elle toujours pas sortie de ce marché (qui n'est même pas un vrai marché) comme l'ont fait le Portugal et l'Espagne ? Là encore, la soumission de nos dirigeants à leurs collègues d'outre-Rhin. Pour tenter d'alléger les résultats d'une politique de sape, le gouvernement a mis un place un bouclier tarifaire. Coût de l'opération pour 2022 : 30 milliards €. Mais les aides pour le gaz s'arrêteront en juillet. Les entreprises déjà prises à la gorge par des factures qui explosent devront néanmoins continuer à rembourser les prêts garantis par l'Etat octroyés lors des confinements. Résultat, les faillites vont se multiplier et les délocalisations suivront. Et pour celles qui resteront, une éventuelle fin de la guerre à l'Est ne stoppera pas la crise énergétique que la France traverse. Tout cela sans compter la neutralité énergétique imposée pour 2050. Citation d'un "compagnon de route" du chef de l'Etat : "Ma conviction, c’est que cela ne peut pas durer. Le constat s’impose : c’est cuit et ça ne tiendra pas cent jours. Tout ça va sauter". Les jours d'Emmanuel Macron sont-ils comptés ? 

L'invité de Politique & Eco", l'économiste Philippe Herlin nous livre ses analyses sur ce qui nous attend et propose d'abandonner les totems de la transition énergétique et de la construction européenne.  

Politique & Eco n°432 avec Pierre Jovanovic : Même les banques centrales (BCE, FED) sont en déficit

Publiée le 15/04/2024

Parmi les banques commerciales déjà en difficulté, il faut signaler la Société Générale qui après avoir vendu les fonds de tiroir, vend même le tiroir ! La SG a été sauvée en 2008 par les banques américaines et celles-ci veulent maintenant un sérieux retour sur investissements, ayant un maximum d'actions. Morgan Stanley a dégradé le titre de la banque.

Mais ce sont aussi les banques centrales qui entrent dans les déficits. Dans son bilan 2023 publié jeudi 22 février, la Banque centrale européenne annonce avoir subi une perte de 1,3 milliard €, c’est aussi le cas de la FED et d’autres banques européennes. La hausse des taux voulue par elles en est la cause. Les banksters de la BCE prêtent de l'argent qu'ils n'ont pas à des banksters de la zone qui en manquent. "C'est de la cavalerie financière et de la création monétaire ex nihilo létale à terme" (Chevalier.biz). Un motif d’inquiétude supplémentaire qui rappelle la crise de 2008, les prêts interbancaires se tarissent faute de liquidités. Et pendant ce temps l’or ne cesse de monter 2 300 $ l’once pour 31 grammes.

Dans la série des déficits, voici maintenant les assurances : CGI Bâtiment (assurances), essentiellement dû à celle du grand groupe de construction Français, GEOXIA (Les Maisons Phoenix) en faillite.

Pour Pierre Jovanovic, il y a un cygne noir, celui du nombre des morts de la vaccination (source Bloomberg), conséquences inattendues : des procès et des versements d’indemnités conséquentes aux victimes.

Et pendant ce temps, Emmanuel Macron et Bruno Le Maire se heurtent au mur de la dette. Ils ont définitivement transformé la France en Grèce de 2009. Quant au livret A, il va servir à financer la guerre en Ukraine .

De tout cela l’opinion, en France et aux Etats-Unis, commence à s’apercevoir et les médias mainstream connaissent des difficultés, même le Wall Street journal perd des lecteurs, alors que les bourses continuent leur lévitation, en contradiction avec un situation économique fortement dégradée.