Politique Eco

Politique & Eco n°222 Défense et illustration de l’étalon-or (de l’or à la monnaie papier suite)

Publiée le 08/07/2019
Avec Georges Lane, maitre de conférences à Paris-Dauphine et Maximilien Lambert, expert comptable.

1) Le FMI en question

- Quand Jacques Rueff conseillait De Gaulle - La France demandait alors la conversion des dollars obtenus par l’export en or - Les origines du FMI, Bretton Woods et les balances des paiements - 1971 : le FMI perd ce rôle, voir le cas grec - La Conférence de Gênes et le gold exchange standard - "Le Grand péché de l’occident" selon Jacques Rueff - Les Américains conservent seuls la convertibilité - 1925 : Londres la rétablit à son tour pour la livre - 1928 : la France la rétablit aussi mais à un cinquième de la valeur du franc germinal - Arrivée de la crise de 29, échec de la livre sterling, dévaluation du dollar convertible à 35 dollars l’once d’or. Interdiction faite au citoyen américain de détenir de l’or.

2) Fallait-il garder l’étalon-or ?

- L’abandon de la convertibilité or du dollar par Nixon en 1971 - Naissance du serpent monétaire européen - Critique de l’étalon-or - Relique barbare (Keynes) l’étalon-or appartient au passé comme la marine à voile (R. Aron) - La monnaie, une innovation permanente - Qu’est-ce que la monnaie ? Le résultat des échanges - Définition de base : intermédiaire des échanges, mais pas instrument de réserve de valeur - Pourquoi parle-t-on de l’argent ? - La réglementation contre la propriété, pour lutter contre la fausse monnaie - Histoire de la Banque de France - Quand Audiard fait parler Jean Gabin de la monnaie :"Le cave se rebiffe"

3) De l’Union monétaire latine (1865 1930) à la zone euro

- Naissance de l’Union latine - Le bimétallisme Or /Argent - La banque centrale : institution privée dotée d’un privilège d’émission Jusqu’en 1945 - Italie, Belgique, Suisse, Grèce, France, autour du Franc - Le code monétaire actuel, jamais l’euro n’est défini - L’euro : un OMNI, objet monétaire non identifié - Problématique du secteur dit faussement "non marchand" - Pareto et la loi de Gresham - Pourquoi l’or l’argent et le cuivre, la problématique des terres rares - Les crypto monnaies et le numérique ont besoin de ces métaux - Partage des tâches Banque centrale européenne, banques centrales nationales - Le problème des banques commerciales dans la fabrication de monnaie - Reserve fractionnaire et séparation des banques d’affaires et banques de dépôts, rappel du Glass Steagall act aux USA - L’Europe et Tracfin : de la lutte contre le blanchiment au contrôle fiscal - Confusion grave entre monnaie et finance - La liquidité keynésienne n’est pas de la monnaie Conclusion : le mercure un métal liquide, Mercure Dieu des commerçants, des voleurs, des voyageurs et... d’internet.

Politique & Eco n°358 avec Olivier Piacentini - Quand la Chine rachètera l'Europe

Publiée le 03/10/2022

Comment et pourquoi l’Occident se fourvoie aujourd’hui ? Civilisation d’exception, il a commencé à avoir peur de lui-même en 1945, oubliant que les horreurs de la guerre sont le propre de tous les peuples, mais cette horreur-là était technicienne et utilitariste. Ayant mis l’accent sur l’économie de trente glorieuses en trente piteuses, il ne se considère plus porteur d’un message destiné aux autres civilisations. Pire encore par la mondialisation, il entend se fondre parmi les autres peuples. Désormais dépourvu de repères et porté au défaitisme, il ne s’aime pas lui-même. Son état providence lui a fait changer de paradigme, il a perdu son esprit créatif. Quelles grandes inventions industrielles depuis Maastricht ? Des réglementations ultra normatives qui s’imposent aux peuples d’Europe contre sa volonté. L’UE qui n’est que l’antichambre du mondialisme illusionne les européens et leur masque leur déclin industriel et leurs échecs militaires et diplomatiques à répétition, auxquels viennent s’ajouter les crises à répétition dont la fréquence augmente de plus en plus et traduit le déclassement occidental face à la montée des BRICS. Le coup de grâce est venu avec la pandémie du covid et le narratif européen ressemble à s’y méprendre à la chute de l’empire romain. Un scenario de plus en plus noir est en train de s’écrire sauf si l’Europe surtout renoue avec son antique génie et son histoire exceptionnelle, mais cela au prix de grandes souffrances et de grands sacrifices qui seront évoqués dans un prochain livre.