Les Conversations

Les Conversations - Michel Maffesoli : "La modernité, c’est fini !"

Publiée le 19/02/2023

Aux Modernes qui règnent depuis trois siècles sur la pensée occidentale, le philosophe et sociologue Michel Maffesoli décrit avec un bon sourire l’effondrement de la Modernité. Elève et disciple de Martin Heidegger, ce professeur de Sorbonne qui a très vite conquis tous les degrés de la carrière universitaire montre comment, par mille ruses, l’humanité de l’Homme parvient à déjouer l’enfermement général des sociétés techno-progressistes. Et l’on découvre peu à peu, au fil d’une conversation qui le dévoile par petites touches, ce que cache son célèbre et perpétuel sourire, une confiance inextinguible dans l’espièglerie toujours rieuse de l’esprit européen : en portant toute l’histoire de l’Europe, ce grand érudit est capable de lui rendre à lui seul une jeunesse !

Les Conversations n°47 de Paul-Marie Coûteaux avec Alain Juillet : Les Etats-Unis se sont imposés au monde par la force (2ème partie)

Publiée le 23/06/2024

La conversation avec Alain Juillet se poursuit, égrenant quelques uns des épisodes les plus étonnants de ce que Alain Juillet nomme les "guerres non déclarées", ces guerres hybrides, aux composantes à la fois économiques, culturelles, et quelquefois discrètement militaires, qui sans cesse opposent les grandes puissances entre elles - et que mènent souvent, contre la France, ses principaux partenaires, notamment les Etats-Unis et l’Allemagne. Après avoir été directeur du Renseignement à la DGSE, Alain Juillet parvient à faire comprendre aux gouvernements de Jacques Chirac l’apport spécifique et crucial du renseignement et du contre-renseignement économique, dont il finit par faire une discipline à part entière. Avec quelques autres conscrits, Bernard et François-Xavier Carayon, Christian Harbulot, Bernard Besson,  il l’implante peu dans notre pays, après qu’il a essuyé quelques désastres. Oublié un peu partout, y compris au sommet de l’Etat, le sens de l’intérêt supérieur de la Nation ne s’est du moins pas perdu au sein des "Services". Suivons encore ce très docte et toujours sage octogénaire qui, converti en pèlerin de "l’intelligence économique" nous montre, souvent de façon touchante, ce que peut être une vie consacrée au service opiniâtre et discret de son pays.