Les Conversations

Les Conversations : Olivier Germain-Thomas, l'écrivain qui fait dialoguer les racines (partie 1/2)

Publiée le 16/10/2022

Olivier Germain-Thomas, auteur dont l'œuvre est très composite, appartient d'abord à cette vieille race des écrivains-voyageurs pour lesquels le voyage est une inlassable quête spirituelle. Très profondément ancré dans ses racines corréziennes, il part, revient et repart sans cesse en Asie pour approfondir toujours plus les racines de ces autres mondes que sont l'Inde, la Chine, le Japon. Nous l'avons rencontré à l'occasion de la parution de son dernier récit "Du Fuji à l'Athos, par l'Amérique" pour deux conversations qui sont des voyages. Voici la première sur l'Asie, une autre suivra, éclairée par la précédente sur... la France.

Les Conversations de Paul-Marie Coûteaux avec Boualem Sansal : "Vous parlez d’immigration, mais c’est une invasion !"

Publiée le 26/05/2024

Boualem Sansal est un des écrivains de langue française les plus lus à travers le monde. Nous nous sommes rencontrés un peu par hasard dans une grande maison des Landes. La conversation est aussitôt partie sur les chapeaux de roue : avec un charme inimitable, il raconte son enfance dans un quartier pauvre d’Alger, près de la maison d’Albert Camus dont la mère est une amie de la sienne, l’indépendance vécue par l'adolescent algérien comme un déchirement, la communion de la famille dans les livres, notamment ceux que dévore sa mère, puis de brillantes études scientifiques. Quand, dans les années 90, survient la terreur islamiste et qu’il doit, comme tous les siens, survivre en se faufilant entre les filets de deux dictatures, celle de l’Etat des "généraux gredins" et celle des "barbus", le jeune ingénieur, enseignant à l’école polytechnique d’Alger, veut comprendre : il prend la plume et raconte sans fin, à travers des livres qui sont de véritables "tissus d’émotions", un drame qui, avertit l’écrivain avec un courage de dire et une faconde inimitables, pourrait bien être celui de la France. De part et d'autre de cette Méditerranée ensanglantée qui doit redevenir le centre du monde civilisé, ou qui nous engloutira, parviendrons-nous à renverser ensemble le cours des choses ?